Toute l'actu en bref

"Marquer ce soir ? Franchement, je ne m'y attendais pas vraiment..." Renato Sanches ne peut pas masquer la candeur de ses 18 ans. Mais il fut bien l'homme décisif de ce quart de finale.

Elu homme du match comme il l'avait déjà été samedi dernier contre la Croatie, Renato Sanches ne s'est pas contenté d'égaliser pour devenir le plus jeune joueur de l'histoire à marquer dans une rencontre à élimination directe de l'Euro. Il a, également, pleinement assumé ses responsabilités lors de la séance des tirs au but.

"Cristiano a tenu à tirer en premier. Je sentais que le deuxième était pour moi. Je n'ai pas hésité à demander à le tirer. Nous avons travaillé très dur pour se hisser en demi-finale, explique-t-il. Les critiques que nous avons reçues depuis le début du tournoi n'ébranlent pas nos certitudes. Je tiens m'effacer derrière la performance collective. C'est en jouant pour l'équipe que l'on construit son C.V." Le sien sera demain celui d'un grand joueur.

sda-ats

 Toute l'actu en bref