Toute l'actu en bref

l'industrie suisse des machines, des équipements électriques et des métaux a franchi le creux de la vague au premier semestre 2016. Toutefois, le secteur de la construction de machines, avec ici à l'image un salarié du fabricant de tours automatiques Tornos, à Moutier, reste à la peine (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

Après l'onde de choc du franc fort, l'industrie suisse des machines, des équipements électriques et des métaux a retrouvé son souffle au premier semestre 2016. Même si les chiffres d'affaires demeurent en baisse, les commandes ont bondi en l'espace d'un an de 9,6%.

Côté revenus, la valeur affichée sur les six premiers mois de l'année présente un recul de 3,5%, indique mercredi Swissmem. Toutefois l'association faîtière de l'industrie suisse des machines, des équipements électriques et des métaux (industrie MEM) a enregistré une évolution favorable au cours du seul deuxième trimestre, avec une hausse de 1,8%.

Après sept trimestres consécutifs de recul, les ventes sont ainsi reparties à la hausse. Timide, la reprise concerne cependant avant tout les grandes entreprises, nuance Swissmem. Sur la seule période allant d'avril à fin juin, les commandes se sont envolées de 18,5%.

Refusant cependant de céder à l'euphorie, Swissmem explique une part de la hausse par un effet de base. Le résultat du second trimestre 2015 s'était révélé "extrêmement mauvais", conséquence de la vigueur du franc après l'abandon à mi-janvier par la Banque nationale suisse (BNS) du taux plancher liant franc et euro.

Stabilisation des exportations

Au niveau des exportations, fortement pénalisées par le franc fort, Swissmem a aussi observé un retournement de tendance entre avril et fin juin. Les livraisons à l'étranger y ont progressé de 1,8%, alors qu'elles se sont stabilisées sur l'ensemble du premier semestre, présentant un infime repli de 0,1% à 31,6 milliards de francs.

Les principaux marchés ont cependant évolué de manière contrastée au premier semestre. Alors que les exportations vers l'Union européenne (UE), premier client des entreprises suisses, ainsi que celles à destination des Etats-Unis ont augmenté, de 3,4% et 2,6%, respectivement, les envois vers l'Asie ont fortement reculé, soit de 6,4%.

En considérant les différents secteurs de l'industrie MEM, les exportations de celui des instruments de précision ont enregistré la plus forte progression, soit 4,7%. Le spécialistes de l'électronique et de l'électronique ont eux pu augmenter leurs livraisons de 2,3%, tout comme ceux de la métallurgie (+1,6). En revanche, les envois des fabricants de machines ont subi un recul de 2,1%.

Côté emploi, le difficile exercice 2015 n'est pas resté sans effets sur les effectifs de l'industrie MEM. A l'issue du deuxième trimestre 2016, la branche employait au total 321'000 personnes, soit 1,4% de moins qu'un an auparavant. Depuis l'abandon du taux plancher, pas moins de 9200 postes ont été biffés.

Reprise pour l'emploi

Signe de la stabilisation de la branche, l'emploi a légèrement augmenté au second trimestre au regard des 319'400 salariés que comptait le secteur à fin mars. Evoquant la suite de l'année, Swissmem note que ses membres se veulent optimistes, tout en demeurant prudents. Seuls 13% d'entre eux craignent un tassement de leurs commandes ces douze prochains mois.

En dépit de perspectives plus favorables, Swissmem souligne que des entreprises souffrent encore de la vigueur de la devise helvétique, celle-ci demeurant nettement surévaluée par rapport à l'euro. Les petites et moyennes entreprise (PME) subissent toujours une forte pression sur leurs marges.

sda-ats

 Toute l'actu en bref