Toute l'actu en bref

Stan Wawrinka nage toujours en plein marasme. En panne de confiance, le Vaudois a été sorti en 8e de finale à Rome par l'Argentin Juan Monaco (6-7 6-3 6-4).

Fébrile depuis plusieurs tournois, et déjà malmené au tour précédent par Benoît Paire, Stan Wawrinka a encore affiché d'inquiétantes carences face à Juan Monaco.

Il a accumulé les grosses fautes, complètement inhabituelles pour un joueur de son standing, et montré des signes de nervosité, notamment quand il aurait dû "tuer le match". Après le gain un peu chanceux du premier set, le no 4 mondial a en effet réussi deux fois le break dans la deuxième manche, mais sans parvenir à tenir sa propre mise en jeu.

Et alors qu'il menait 3-2, il a laissé son adversaire enquiller six jeux de suite, se retrouvant dans une position compromise dès l'entame de la manche décisive. Juan Monaco, retombé au 114e rang à l'ATP après une blessure au poignet, n'en demandait évidemment pas tant. Et contrairement au Vaudois, l'Argentin a tenu son os jusqu'au bout pour s'offrir sa victoire la plus prestigieuse depuis son retour sur le circuit.

Il faut donc encore une fois reconnaître que Stan Wawrinka n'y arrive plus depuis son titre à Dubaï, décroché fin février. Alors qu'il assure bien se sentir à l'entraînement, le joueur de St-Barthélemy enchaîne les performances très mitigées en tournoi depuis mars: 8e de finale à Indian Wells, 2e tour à Miami, quart de finale à Monte-Carlo, 2e tour à Madrid, 8e de finale à Rome.

Autant dire que le Geneva Open ne sera pas de trop la semaine prochaine. Stan Wawrinka tentera d'y retrouver la confiance qui lui fait tant défaut actuellement, alors qu'il a un titre à défendre à Roland-Garros dans dix jours.

sda-ats

 Toute l'actu en bref