Toute l'actu en bref

Ce soldat qui patrouille à Rome fait partie des nouvelles mesures.

KEYSTONE/AP ANSA/ANGELO CARCONI

(sda-ats)

La police italienne a dévoilé mercredi une série de mesures contre les risques d'attentats à Rome. Elles succèdent à de récentes attaques meurtrières en France et en Allemagne.

La capitale italienne est considérée comme une cible potentielle pour des groupes islamistes radicaux, car elle abrite le Vatican, territoire du Saint-Siège.

Des policiers stationneront en permanence aux entrées du Colisée et la "zone de sécurité maximum" qui existe autour de la basilique Saint-Pierre du Vatican sera étendue, a précisé le commissaire de la ville dans un communiqué.

La surveillance autour des sites religieux sera également accrue et les centres commerciaux seront inspectés afin de préparer des plans d'urgence.

La police italienne a également annoncé mercredi l'arrestation d'un ressortissant syrien de 23 ans soupçonné de vouloir regagner son pays pour combattre aux côtés de groupes armés islamistes.

Mardi, le ministre de l'Intérieur Angelino Alfano avait annoncé l'expulsion d'un Pakistanais âgé de 26 ans qui soutenait l'EI et envisageait lui aussi de rejoindre la Syrie.

sda-ats

 Toute l'actu en bref