Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Grâce à Rose Gottemoeller, l'OTAN affine sa politique vis-à-vis de la Russie (archives)

KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI

(sda-ats)

L'Américaine Rose Gottemoeller, une spécialiste de la Russie, a pris lundi à Bruxelles ses fonctions de secrétaire générale adjointe de l'OTAN. Elle est la première femme à occuper ce poste.

Elle succède à un autre haut diplomate américain russophone, Alexandre Vershbow, en place depuis février 2012. Le numéro 2 de l'OTAN est traditionnellement un Américain.

Mme Gottemoeller, une des conseillères du chef de la diplomatie américaine John Kerry, était auparavant sous-secrétaire d'Etat au contrôle des armements et à la sécurité internationale. Elle est experte des relations avec la Russie, ayant été la négociatrice en chef du nouveau traité START sur la réduction des armes stratégiques avec Moscou.

Lorsque Mme Gottemoeller avait été proposée en mars par le président américain Barak Obama à ce poste, des élus républicains l'avaient accusée d'être trop souple avec la Russie de Vladimir Poutine, avec laquelle l'OTAN est en crise ouverte depuis le début du conflit ukrainien à l'automne 2014.

Pour rappel, le poste de secrétaire général de l'Alliance atlantique est actuellement détenu par l'ancien premier ministre norvégien Jens Stoltenberg.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS