Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Russie: "Journée de la colère" contre la politique de Poutine

Moscou - Des milliers de manifestants se sont rassemblés dans une cinquantaine de villes de Russie à l'appel de l'opposition. Ils protestaient contre la politique économique du gouvernement de Vladimir Poutine, réclamant sa démission.
Plus de cent militants ont bravé l'interdiction de manifester à Moscou et se sont réunis sur la place Pouchkine, non loin du Kremlin. Cette action s'est soldée par l'interpellation musclée de 70 opposants par les centaines de policiers qui avaient été déployés.
Des manifestants ont aussi été interpellés dans les villes d'Arkhangelsk et de Novossibirsk selon le site du mouvement d'opposition Solidarité.
Les protestataires ont dressé une liste de revendications variées, comme la suppression d'une taxe sur les automobiles et la baisse du prix de l'électricité, alors que des milliards d'euros ont été débloqués pour soutenir l'industrie russe et ses patrons, touchés de plein fouet par la crise.
"Je suis venu car je suis inquiet de la hausse des prix de l'électricité et du gaz. J'ai une petite retraite et je dois vivre avec", a expliqué Ivan, 72 ans, un retraité qui faisait partie des mille personnes à manifester à Saint-Pétersbourg.
Les autorités russes s'étaient laissées surprendre en janvier par un mouvement similaire dans l'enclave de Kaliningrad, au bord de la mer Baltique. Pas moins de 10'000 personnes avaient alors manifesté, ce qui est très rare en Russie.
Bien qu'interdite, une manifestation à nouveau eu lieu à Kaliningrad. Entre 500 et 700 personnes, des masques chirurgicaux sur le visage, se sont rassemblées pour une manifestation silencieuse.
A Irkoutsk, ils étaient aussi un demi-millier à protester contre la décision approuvée par M. Poutine de rouvrir une usine de fabrication de papier qui déversera ses déchets dans le lac Baïkal, plus grande réserve d'eau douce du monde.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.