Toute l'actu en bref

Le nageur américain Ryan Lochte, au coeur d'une rocambolesque affaire de vraie-fausse agression durant les JO de Rio, a écopé d'une suspension de dix mois de la part du Comité olympique américain.

La suspension qui prendra fin le 30 juin 2017, prive Lochte des Championnats des Etats-Unis 2017, et, de fait, des Championnats du monde 2017 de Budapest.

Le site internet spécialisé dans l'actualité people TMZ a de son côté rapporté que les trois autres nageurs impliqués dans cette affaire sont également suspendus pour des périodes allant jusqu'à quatre mois. Lochte et ses coéquipiers Gunnar Bentz, Jack Conger et James Feigen, tous médaillés d'or à Rio, avaient prétendu avoir été braqués par des faux policiers le 14 août à l'aube, alors qu'ils rentraient en taxi au village olympique. Ils ont été filmés dans une station-service où ils sont accusés d'avoir uriné sur les murs et vandalisé les toilettes, avant de se quereller avec le vigile.

Lochte a été inculpé pour "dénonciation mensongère d'un crime". Dans un entretien à la chaîne américaine NBC samedi, il a reconnu qu'il avait "omis certaines choses" et "exagéré certaines parties de l'histoire". Quatre entreprises américaines, dont l'équipementier sportif Speedo et la marque de vêtements Polo Ralph Lauren, ont résilié leur contrat de partenariat avec le sextuple champion olympique. Lochte a depuis trouvé un nouveau sponsor, un fabricant de pastilles pour la gorge, et va participer à la prochaine édition américaine de l'émission de télévision "Danse avec les Stars".

sda-ats

 Toute l'actu en bref