Sécurité nationale: Trump nomme McMaster en remplacement de Flynn


 Toute l'actu en bref

Donald Trump a qualifié le général McMaster, un spécialiste de la contre-insurrection, d'"homme de formidable talent et de formidable expérience".

KEYSTONE/EPA U.S. Na

(sda-ats)

Donald Trump a annoncé lundi avoir nommé le général Herbert Raymond McMaster au poste de conseiller à la sécurité nationale. Il remplace Michael Flynn, forcé de démissionner pour avoir menti sur la teneur de ses contacts avec Moscou avant l'investiture du 20 janvier.

Le président étasunien a fait cette annonce devant les journalistes dans sa résidence de Mar-a-Lago en Floride. Il a qualifié le général McMaster, un spécialiste de la contre-insurrection, d'"homme de formidable talent et de formidable expérience".

Agé de 54 ans, le général McMaster a pris part à la guerre du Golfe en 1991. Il a ensuite servi en Irak après la chute de Saddam Hussein, avant d'être affecté à Kaboul, en Afghanistan, dans le cadre de l'Isaf (Force internationale d'assistance à la sécurité).

Raymond McMaster a signé en 1997 un ouvrage, "Dereliction of Duty", dans laquelle il se montrait critique envers les décisions de l'état-major et des dirigeants politiques américains au moment de la guerre du Vietnam.

S'il est grandement respecté en tant que stratège militaire, sa nomination a surpris les observateurs, qui se demandent comment cet homme connu pour contester l'autorité se comportera face à une Maison-Blanche peu encline à la critique.

Autres nominations

Michael Flynn a été contraint au départ après des révélations sur une conversation qu'il avait eue avec l'ambassadeur de Russie aux Etats-Unis à propos d'une éventuelle levée des sanctions contre Moscou une fois que l'administration serait en place. Il en avait caché la teneur exacte, y compris dans ses compte-rendus au vice-président Mike Pence.

Le général à la retraite Keith Kellogg est quant à lui nommé secrétaire général du Conseil national de sécurité.

Donald Trump a aussi indiqué que John Bolton, ancien ambassadeur des Etats-Unis à l'Onu sous George W. Bush, servirait l'administration actuelle à une fonction qui lui serait attribuée ultérieurement.

ATS

 Toute l'actu en bref