Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le conseiller fédéral est accompagné à Paris d’une délégation de parlementaires fédéraux et du conseiller d'Etat jurassien en charge de l'Economie et de la Santé Jacques Gerber (PLR). Plusieurs directeurs de start-up suisses ont également fait le déplacement (archives).

Keystone/WALTER BIERI

(sda-ats)

Le conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann a participé samedi au 54e Salon de l’agriculture de Paris. Il a évoqué la digitalisation de l’agriculture et plaidé pour la création de bonnes conditions-cadres afin que les évolutions numériques profitent à tous.

"L'agriculture doit se renouveler par la digitalisation. Cette révolution doit représenter une chance pour le secteur et nous devons l'accepter avec un but: offrir des perspectives de travail aux citoyennes et aux citoyens, a-t-il déclaré en introduction d'un séminaire réunissant des acteurs suisses et français.

L'Etat ne doit pas agir dans la précipitation. Il est important de trouver un bon compromis entre la sécurité juridique et la limitation des obstacles qui entravent l’innovation", a poursuivi le chef du Département fédéral de l’économie, de la formation et de la recherche (DEFR).

M. Schneider-Ammann a également souligné la nécessité de formations solides. "Tous les acteurs devraient être ainsi en mesure de faire face aux nouvelles exigences de la digitalisation et d'exploiter au mieux le potentiel qu'elle offre", a-t-il indiqué.

Le conseiller fédéral est accompagné à Paris d’une délégation de parlementaires fédéraux et du conseiller d'Etat jurassien en charge de l'Economie et de la Santé Jacques Gerber (PLR). Plusieurs directeurs de start-up suisses ont également fait le déplacement.

ATS