Toute l'actu en bref

L'avion Solar Impulse 2 est reparti dans la nuit de mardi à mercredi de l'Ohio, dans le centre des Etats-Unis. (Archive).

KEYSTONE/EPA GLOBAL NEWSROOM/ANDRE BORSCHBERG / GLOBAL NEWSROOM

(sda-ats)

L'avion suisse Solar Impulse 2 est reparti dans la nuit de mardi à mercredi de l'Ohio, dans le centre des Etats-Unis. Effectuant un tour du monde en utilisant exclusivement l'énergie solaire, il poursuit donc sa traversée des Etats-Unis.

Piloté par le Suisse Bertrand Piccard, l'avion a quitté l'aéroport de Dayton, selon le site des organisateurs. Il se dirige vers la Pennsylvanie, sur la côte est, qu'il devrait atteindre dans la soirée après 17 heures de vol. La fin de la traversée du continent américain est prévue à New York.

L'avion a décollé comme prévu à 04h00 du matin (10h00 en Suisse). Le pilote s'est dit "un peu triste de quitter Dayton, la ville des frères Wright, mais aussi enthousiaste de poursuivre notre aventure", dans un message posté sur le blog des organisateurs.

L'avion aurait dû repartir mardi, mais a dû être vérifié après un problème avec le hangar mobile qui le protège. Une brève panne d'électricité avait arrêté les ventilateurs qui maintiennent gonflé ce hangar, et celui-ci s'était légèrement affaissé, touchant l'avion.

Après avoir vérifié que celui-ci n'avait pas été endommagé, l'équipe technique a donné son feu vert pour un départ mercredi. Le vol vers la Pennsylvanie est la 13e étape du tour du monde entamé à Abou Dhabi en mars 2015.

Retour à Abou Dhabi

Après sa dernière étape vers New York, Solar Impulse 2 traversera l'Atlantique pour se poser en Europe, avant un retour à son point de départ à Abou Dhabi.

Les ailes de l'avion, qui sont plus larges que celles d'un Boeing 747, portent 17'000 cellules photovoltaïques qui fournissent l'énergie nécessaire aux hélices et aux batteries. La nuit, l'avion vole grâce à l'énergie qu'il a stockée.

Sa vitesse de vol, qui est en moyenne de 45 km/h, peut doubler en pleine exposition au soleil.

sda-ats

 Toute l'actu en bref