Toute l'actu en bref

Au lendemain de son titre à l'US Open, Stan Wawrinka s'est montré aussi heureux que fatigué. Et le Vaudois l'a reconnu: il a désormais besoin de souffler.

"Avant d'envisager la suite, je dois me retrouver avec moi-même", a confié le no 3 mondial. "Je ne sais pas quelle sera la suite immédiate de ma saison. A la base, j'aurais voulu enchaîner avec la Coupe Davis (réd: cette fin de semaine en Ouzbékistan). Mais ce n'est pas possible, cela va être trop 'chaud' sur plan physique", a-t-il expliqué, sans se prononcer sur sa participation au tournoi de St-Pétersbourg de la semaine prochaine, dans lequel il fait figure de tête d'affiche.

"Je dois réfléchir à tout ça. Mais une chose est sûre, je dois d'abord récupérer", a-t-il dit après la courte nuit qui a suivi son triomphe new-yorkais. "Quelle est la première pensée qui est apparue en me réveillant ? Eh bien, que j'étais encore très fatigué", a-t-il rigolé. Les traits tirés et la voix rauque, le Vaudois a raconté que les temps forts de sa finale victorieuse contre Novak Djokovic lui étaient aussi rapidement repassés en mémoire. "Cela a été un combat complètement fou", a-t-il relevé.

Devant quelques médias au "Top of the Rock", l'un des plus célèbres points de vue de Manhattan, Stan Wawrinka a tenu le même discours que la veille à sa sortie du Arthur Ashe Stadium. "Cela a été mon tournoi le plus dur physiquement et mentalement. A partir du match contre Del Potro (réd: en quart de finale) et jusqu'à l'issue de la finale, j'ai franchi un palier dans l'effort. Je n'ai jamais dû autant puiser au fond de moi-même", a-t-il souligné.

Lorsqu'il se sera retapé, Stan Wawrinka pourra se concentrer sur la fin de sa saison. Sa participation à St-Pétersbourg est certes incertaine, mais il sera ensuite à coup sûr présent début octobre pour la tournée asiatique qui le conduira à Tokyo et à Shanghaï. Il en sera de même pour ses trois grands rendez-vous de fin de saison: Bâle, Paris-Bercy et évidemment le Masters de Londres, pour lequel il a désormais assuré sa qualification.

sda-ats

 Toute l'actu en bref