Stan Wawrinka: une victoire sur le fil


 Toute l'actu en bref

Deux jours après avoir livré un match parfait devant Philipp Kohlschreiber, Stan Wawrinka était revenu au bleu de chauffe. Le Vaudois a sué devant Yoshihio Nishioka (ATP 70).

Le Champion de l'US Open s'est imposé 3-6 6-3 7-6 (7/4) devant le lucky loser japonais dans un huitième de finale qui apparaissait si déséquilibré sur le papier. Nishioka a servi à deux reprises pour le gain du match au troisième set, à 5-4 et à 6-5. Les deux fois, Stan Wawrinka a su serrer sa garde. A deux points de la défaite, il a finalement conclu en 2h14' pour obtenir le droit d'affronter ce soir en night session (03h00 en Suisse) Dominic Thiem. L'Autrichien n'a fait qu'une bouchée de Gaël Monfils (6-3 6-2).

"J'ai eu du mal à trouver le bon timing, avoue Stan Wawrinka qui a du faire appel au médecin pour soulager ses maux d'estomac. Mon bras n'était pas suffisamment relâché. Ce fut un match très difficile. Je me suis bien battu pour m'en sortir au final. Dans un tournoi, il y a souvent de tels matches qu'il convient de négocier de la sorte." A Melbourne on s'en souvient, ce fut son premier tour contre le Slovaque Martin Klizan.

Ce soir, le match contre Dominic Thiem vaudra plus qu'un simple quart de finale. Il offrira à son vainqueur une chance en or de s'ouvrir les portes de la finale. L'Uruguayen Pablo Cuevas (ATP 30) et l'Espagnol Pablo Carreno Busta (ATP 23), opposés dans l'autre quart de finale de ce haut du tableau, n'ont apparemment pas le "coffre" pour inquiéter vraiment Stan Wawrinka ou Dominic Thiem. Souvent moqué pour son calendrier démentiel, Dominic Thiem aborde ce quart de finale sans avoir lâché un set en trois rencontres. L'Autrichien reste toutefois sur deux défaites contre Stan Wawrinka, en 2014 à Paris-Bercy et en 2015 à Rome.

ATS

 Toute l'actu en bref