Succès encourageant pour un billet électronique testé en Valais


 Toute l'actu en bref

Le système de billetterie électronique CIBO a été testé à Sion et Martigny par cinquante personnes durant neuf mois.

KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

(sda-ats)

Le système de billetterie électronique testé en Valais depuis neuf mois est un succès. CarPostal a annoncé jeudi poursuivre son développement.

Entre avril et fin décembre 2016, cinquante personnes ont utilisé régulièrement la nouvelle billetterie électronique CIBO (Check in, Be out). "Ils ont effectué 2700 trajets pour lesquels 1400 billets ont été comptabilisés", précise CarPostal dans un communiqué.

L'entreprise de transport dresse un bilan "très positif" de l'expérience. Les testeurs ont apprécié la facilité d'utilisation du système, ainsi que le calcul en fin de mois du prix du transport le plus avantageux.

Un bémol toutefois: une connexion parfois paresseuse entre le smartphone du client et le routeur WLAN dans les cars.

Le meilleur prix

Le système CIBO couvrait le réseau des transports public sédunois et la ligne CarPostal entre Sion et Martigny (VS). Il se voulait simple d'emploi.

Concrètement, le client devait installer une application sur son smartphone et s'y inscrire. Le téléphone détectait ensuite les réseaux sans fil des cars à proximité et le client validait son entrée dans le bus par un simple clic dans l'application.

Le logiciel de billetterie se chargeait d'enregistrer le lieu de l'entrée dans le bus et le lieu de sortie (signalé automatiquement par la perte du signal wifi). Il calculait le meilleur prix du parcours et le client recevait la facture à la fin du mois.

Technologie Bluetooth

CarPostal a mené le test avec l'appui de la ville de Sion, de la HES-SO Valais et du canton du Valais. Elle va désormais l'affiner et le développer.

Un petit groupe d'utilisateurs teste actuellement CIBO sur la base de la technologie Bluetooth. "Les premiers résultats sont encourageants, la connexion au smartphone du client s'établit de façon très rapide et fiable", se réjouit CarPostal.

L'entreprise envisage de développer une version qui fonctionnerait sans infrastructure dans les véhicules. Une solution qui devrait intéresser d'autres entreprises de transport qui souhaitent éviter les coûts d'infrastructure, estime-t-elle.

ATS

 Toute l'actu en bref