Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Genève - Gian Gilli quittera Swiss Olympic après les JO de Sotchi en février prochain.
En Russie, l'ancien chef du sport de performance de l'organisation faîtière officiera comme chef de mission pour la troisième et dernière fois, avant de passer le témoin à Ralph Stöckli.
Ce dernier, ancien champion de curling âgé de 37 ans, a déjà succédé à Gilli au poste de chef du sport de performance en avril dernier. Il reprendra également les prérogatives du chef de mission en vue des JO de Rio en 2016. "Après trois missions intensives, je transmets volontiers la conduite des opérations à quelqu'un de plus jeune", a relevé Gilli (55 ans).
Le poste de chef de mission représente un pensum de 40 %. Gilli l'a occupé paralèllement à son engagement à 60 % comme promoteur de la candidature grisonne pour les JO d'hiver 2022, rejetée en votation populaire en mars dernier. Aujourd'hui, le Grison s'apprête à relever un "nouveau défi" professionnel.
Le président de Swiss Olympic Jörg Schild regrette que l'organisation n'ait pas offert à Gilli une nouvelle opportunité de travailler à plein temps en son sein, après son départ en tant que responsable du sport du performance. Il fait par ailleurs l'éloge de son engagement au service du sport suisse depuis son arrivée à Swiss Olympic en 2009.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS