Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Une grande partie du stock de Switcher sera vendu aux enchères lundi prochain.

KEYSTONE/CHRISTIAN BRUN

(sda-ats)

Des milliers de t-shirts, de vestes et de polaires Switcher seront vendus au plus offrant lundi prochain à l'Office des faillites de l'arrondissement de Lausanne. Le lot de 467'123 vêtements sera écoulé en un bloc.

Après la mise en faillite de Switcher SA en mai dernier, l'office a décidé de vendre aux enchères un important stock de l'emblématique marque à la baleine jaune. Le tout était entreposé dans un dépôt à Penthalaz (VD), qu'il convient désormais de "libérer", a indiqué à l'ats l'Ordre judiciaire vaudois.

En raison de l'importance de cette montagne de vêtements et de son conditionnement - emballé dans de grands cartons -, il n'est pas possible de le vendre au détail. La mise de départ est de 50'000 francs, les surenchères se feront à coup de mille francs au minimum.

Frais de douane à payer

En plus du prix d'adjudication, l'acquéreur devra débourser d'importants frais. Comme les frais de douane n'ont pas été payés, il devra s'acquitter à ce titre de taxes pouvant aller jusqu'à 164'000 francs si la marchandise importée reste en Suisse.

Cette vente permettra d'écouler une grande partie du stock de Switcher. Il reste des vêtements dans d'autres locaux, mais le mode de vente de ces pièces sera déterminé ultérieurement, a indiqué l'Ordre judiciaire.

La procédure de faillite suit son cours. La prochaine étape sera la rédaction de l'état de collocation, un document qui déterminera quels créanciers participeront à la répartition du produit de la liquidation et qui fixera leur rang.

En raison de la procédure toujours en cours, l'office des faillites ne divulgue pas l'état des pertes et des créances, a-t-il fait savoir. Au moment de la faillite, on parlait de plusieurs millions.

ATS