Toute l'actu en bref

La ministre de l'Intérieur britannique Theresa May vise le rôle de Premier ministre (archives).

KEYSTONE/EPA/SEAN DEMPSEY

(sda-ats)

La ministre de l'Intérieur britannique Theresa May a déclaré dimanche que le Royaume-Uni devait adopter une position claire à propos de l'accord post-Brexit avec Union européenne avant de déclencher l'article 50. Elle est donnée favorite pour remplacer David Cameron.

David Cameron, démissionnaire après la décision des Britanniques de voter leur sortie de l'Union européenne le 23 juin dernier, a déclaré qu'il reviendrait à son successeur de décider quand déclencher l'article 50, étape formelle qui engagera le processus de négociations sur les termes d'une sortie du Royaume-Uni de l'EU.

"Ce qui est important est que nous fassions cela avec le bon calendrier et que nous le fassions pour obtenir le bon accord pour le Royaume-Uni", a déclaré Theresa May à la chaîne de télévision ITV.

Theresa May, qui a fait campagne pour le maintien du pays dans l'UE avant le référendum, a également dit avoir entendu les inquiétudes du camp favorable au Brexit au sujet de l'immigration. Le prochain gouvernement devra travailler à la faire baisser à des niveaux acceptables, a-t-elle dit.

Aller de l'avant

Andrea Leadsom, autre candidate à la succession de David Cameron, a pour sa part déclaré dimanche sur une chaîne de télévision de la BCC qu'elle commencerait rapidement le processus de négociations d'un Brexit si elle était choisie.

Mme Leadsom, qui a fait campagne pour le Brexit, n'a toutefois pas donné de calendrier précis, mais a déclaré : "nous devons aller de l'avant, il faut saisir l'occasion."

"Il s'agit de donner de la certitude aux entreprises, il s'agit de dire au monde : 'nous sommes ouverts aux entreprises'. Commençons par obtenir des accords de libre-échange aussi vite que nous le pourrons. (...) Nous devons avancer", a-t-elle ajouté.

sda-ats

 Toute l'actu en bref