Toute l'actu en bref

Trop d'eau claire, de fontaines, de sources, de drainage, de pluie, de fonte de neige, arrive dans les stations valaisannes d'épuration des eaux et perturbe le processus de nettoyage. Le canton demande aux communes de rénover leurs réseaux d'évacuation (photo symbolique).

KEYSTONE/ALESSANDRO DELLA BELLA

(sda-ats)

L'épuration des eaux usées valaisannes a été globalement satisfaisante l'an dernier. Mais le taux d'eau claire reste par endroits trop élevé. Le canton attend un effort de la part des communes pour rénover leur réseau d'évacuation.

Les performances moyennes des stations d'épuration s'améliore, communique mercredi l'Etat du Valais. Les efforts consentis par les communes ces dernières années portent leurs fruits. Mais 70% des stations d'épuration présentent trop fréquemment des dilutions excessives par des eaux claires.

Environ 60% des eaux qui arrivent dans les STEP du canton proviennent de fontaines, de sources, de drainages, de pluies ou de fonte de neige. Ce taux est de 32% en moyenne suisse. Aucune amélioration notable n'est constatée par rapport aux années précédentes, relève l'Etat.

Le canton demande aux communes d'entreprendre les améliorations nécessaires sur leurs réseaux d'évacuation des eaux. Le cas échéant, les communes peuvent adapter les taxes pour dégager les moyens financiers suffisants à la mise en oeuvre des mesures des plans d'évacuation des eaux.

sda-ats

 Toute l'actu en bref