Toute l'actu en bref

Le Kosovo a été admis comme 55e membre de l'UEFA après un vote des 54 pays composant jusqu'ici cette confédération européenne du football, réunis en congrès à Budapest.

La candidature a recueilli 28 votes en sa faveur, 24 contre (et 2 bulletins invalides).

Ancienne province serbe, le Kosovo a été le théâtre d'un conflit (1998-1999) entre indépendantistes albanais kosovars et forces de Belgrade. En février 2008, la majorité albanaise du Kosovo a proclamé l'indépendance de ce territoire, que la Serbie refuse de reconnaître.

Jusqu'ici, et depuis 2014, le Kosovo était juste autorisé à jouer des matches amicaux par la FIFA, sous certaines conditions (interdiction d'arborer des symboles nationaux, par exemple).

Le comité exécutif de l'UEFA, soit le gouvernement du football européen, doit maintenant décider dans quelles compétitions sous son égide, et suivant quel calendrier, les équipes kosovares, clubs ou sélections, peuvent s'intégrer. Pour les clubs, l'état des infrastructures, comme les stades, sera particulièrement examinée.

Cette décision de l'UEFA pourrait avoir des implications pour la sélection suisse, qui comprend plusieurs joueurs originaires du Kosovo (Valon Behrami, Xherdan Shaqiri, Granit Xhaka). Théoriquement, ils pourraient choisir de porter le maillot kosovar à l'avenir. Il apparaît cependant peu probable qu'ils décident de changer. En revanche, de plus jeunes joueurs prometteurs de souche kosovare et portant ou ayant porté le maillot de sélections suisses "juniors", comme le futur joueur d'Everton Shani Tarashaj (ex-GC), pourraient franchir le pas.

Plus généralement, la décision est très importante aussi pour la suite. Sous l'impulsion de cette entrée à l'UEFA, la question de l'admission du Kosovo à la FIFA devra maintenant être examinée par le congrès de l'instance suprême du football à Mexico le 13 mai. Le Kosovo aspire à disputer la phase qualification pour la Coupe du monde 2018 en Russie, qui débute cet automne.

sda-ats

 Toute l'actu en bref