Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le canon à l'heure de l'inspection.

DR

(sda-ats)

Un canon datant de la fin de la Seconde Guerre mondiale trône sur un pré du château de la Majorie à Sion depuis 25 ans. Vendredi, il a eu droit à son inspection annuelle et à une cérémonie officielle.

Les invités ont été accueillis par un détachement de la garde d'honneur du canton du Valais en uniforme bleu et rouge et par la fanfare militaire suisse. "C'est la chancellerie d'Etat qui a la tâche d'inspecter le canon souvenir", a rappelé Jacques Melly, président du gouvernement valaisan.

En fait d'inspection, le chancelier Philipp Spörri et quelques invités ont fait le tour et observé ça et là l'obusier de 10,5 cm. Installé dans la vieille ville du chef-lieu valaisan depuis 1992, le canon doit un bout de son histoire au colonel EMG Theodor Wyder.

Par hélicoptère

Le 15 septembre 1992, le militaire valaisan suggère à la Confédération d'offrir le canon en cadeau à l'occasion du 150e anniversaire de la Place d'armes de Sion. "Il a été transporté de la caserne de Champsec au Château de la Majorie en hélicoptère", se souvient Theodor Wyder.

Fabriqué en 1942, le canon a passé 50 ans à la caserne de Sion où il a servi durant les entraînements des recrues. Depuis sa retraite à la Majorie, première caserne militaire fédérale de Sion de 1842 à 1942, il n'a plus été utilisé, sans néanmoins tomber dans l'oubli.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS