Un pédophile présumé se faisait passer pour Justin Bieber


 Toute l'actu en bref

Pour un inspecteur australien, il s'agit d'une affaire "épouvantable" (archives).

KEYSTONE/EPA AAP/JOE CASTRO

(sda-ats)

Un quadragénaire, qui se faisait passer pour le chanteur canadien Justin Bieber, a été inculpé jeudi de plus de 900 actes pédophiles, a annoncé la police australienne. Il est soupçonné de viol, traitement indécent d'enfants et de production de matériel pédophile.

L'homme de 42 ans est accusé d'avoir utilisé des plates-formes comme Facebook ou Skype, où il prétendait être le chanteur, afin d'attirer de jeunes victimes et "d'obtenir des images explicites de jeunes enfants", a déclaré la police de l'Etat du Queensland, dans le nord-est de l'Australie.

"Dans le cadre de cette enquête, l'homme avait déjà été mis en examen pour un certain nombre de délits relatifs aux abus sexuels sur des enfants, y compris pour possession de matériel pédophile", ajoute le texte. "Après avoir examiné son ordinateur de manière exhaustive, il a été inculpé de 931 chefs supplémentaires d'abus sexuels sur des enfants".

Affaire "épouvantable"

Un inspecteur en charge de l'affaire a évoqué une affaire "épouvantable". Il a appelé les fans à redoubler de vigilance sur Internet.

"Cette enquête illustre à la fois la vulnérabilité des enfants qui utilisent les réseaux sociaux et les compétences mises en oeuvre par les pédophiles, leur portée internationale, pour attirer et séduire leurs victimes", a-t-il dit.

Justin Bieber est extrêmement populaire après des jeunes et son armée de fans est souvent décrite comme une armée de "Beliebers" (jeu de mots pouvant se traduire par "ceux qui croient en Bieber").

ATS

 Toute l'actu en bref