Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les grottes contenant les manuscrits ont été en grande partie pillées dans les années 1950. Des têtes de pioches datant de cette époque ont été retrouvées dans la grotte.

KEYSTONE/EPA HEBREW UNIVERSITY/CASEY L. OLSON AND OREN GUTFELD /

(sda-ats)

L'Université Hébraïque de Jérusalem a annoncé jeudi la découverte d'une nouvelle grotte ayant abrité des manuscrits de la mer Morte. C'est l'une des "plus importantes trouvailles" concernant ces célèbres écrits depuis leur découverte il y une soixantaine d'années.

Ces textes, datant du 3e siècle avant JC au 1er siècle après JC, sont un ensemble de près d'un millier de parchemins principalement en hébreu, mais aussi en araméen et en grec parmi lesquels figurent de nombreux livres de l'Ancien Testament. Ils constituent les plus anciens manuscrits connus de la Bible hébraïque.

Jusqu'à présent, les archéologues avaient établi que les manuscrits avaient été entreposés dans onze grottes. Ceux-ci avaient été retrouvés par un berger bédouin au nord-ouest de la mer Morte entre 1947 et 1956, à proximité du site archéologique de Qumran.

"Cette découverte d'une 12e grotte pourrait révolutionner les informations dont nous disposons sur les manuscrits de la mer Morte", a déclaré un archéologue à l'Institut d'archéologie de l'Université hébraïque de Jérusalem, responsable des fouilles.

Grottes pillées

Située à l'ouest de Qumran en Cisjordanie occupée, la grotte ne contient pas de manuscrits. De nombreuses preuves de leur présence antérieure ont toutefois été retrouvées, notamment des fragments de poteries dans lesquelles ils étaient placés et des lanières de cuir qui les entouraient, a précisé l'archéologue.

Les grottes contenant les manuscrits ont été en grande partie pillées dans les années 1950. Des têtes de pioches datant de cette époque ont été retrouvées dans la grotte, attestant qu'elle avait connu le même sort, selon un communiqué de l'université hébraïque.

"Nous espérons trouver d'autres grottes contenant ou ayant contenu des manuscrits dans le cadre de l'opération lancée par l'Autorité des antiquités", qui mène des fouilles dans les grottes du désert de Judée où se trouve la mer Morte, a indiqué l'archéologue.

Rédigés par les Esséniens

De nombreux experts estiment que les manuscrits de la mer Morte ont été rédigés par les Esséniens, une secte juive dissidente qui s'était retirée dans le désert. D'autres pensent qu'ils pourraient provenir de bibliothèques du Temple juif qui s'élevait à Jérusalem et de bibliothèques privées mises à l'abri dans des grottes à l'approche des Romains qui ont détruit le Temple en l'an 70.

La majorité des quelque 900 manuscrits mis au jour à Qumran sont conservés au Sanctuaire du Livre, au sein du Musée d'Israël à Jérusalem.

ATS