Toute l'actu en bref

L'intéressé s'était fait remarquer par son refus de porter des bottes en cuir, en raison de ses convictions véganes (image symbolique/archives).

KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

(sda-ats)

Déclaré inapte en janvier dernier à cause de son véganisme, un jeune Valaisan pourra finalement servir sous les drapeaux. Le jeune homme de dix-neuf ans a obtenu le feu vert d'un médecin militaire après avoir été convoqué une deuxième fois.

"C'est un petit pas pour les soldats véganes, mais un grand pas pour la cause animale", a déclaré mardi le jeune homme à l'ats. "J'ai appris que je pourrai faire mon armée en 2018", a-t-il tenu à préciser.

Adepte d'arts martiaux, l'intéressé avait été félicité par le médecin militaire pour ses performances physiques. Il avait même obtenu la mention "très bien" aux divers tests d'aptitude physique.

Simili-cuir

Il s'était toutefois fait remarquer par son refus de porter des bottes en cuir, en raison de ses convictions véganes qui lui interdisent d'infliger de la violence aux animaux. L'armée l'avait déclaré inapte, même s'il avait proposé de payer de sa poche des bottes identiques en simili-cuir.

"Je considère que le fait de tuer des animaux pour des pratiques non nécessaires pour les humains est injuste et devrait être aboli. Cependant, défendre la démocratie et mes concitoyens en cas d'agression par un autre pays me paraît parfaitement légitime", explique le futur soldat.

Si même l'armée israélienne peut s'adapter à ses recrues véganes et leur proposer des bottes véganes, ainsi que des menus végétaliens, on ne comprendrait pas pourquoi la Suisse, dont l'armée n'a participé à aucun conflit depuis des décennies ne pourrait pas le faire, souligne l'intéressé.

Après s'être heurté au refus de l'incorporer dans l'armée, le jeune homme avait fait recours auprès de l'administration. Débouté, il avait ensuite saisi le Tribunal administratif fédéral, dont la décision reste attendue même si le jeune Valaisan est dorénavant fixé sur son sort.

Suite à ses recours pour défendre ses valeurs de respect des droits des animaux, le jeune homme a reçu le prix "Hero for the animals" de l'association internationale Peta.

sda-ats

 Toute l'actu en bref