Toute l'actu en bref

L'actuelle offre de base d'UPC, dont le siège est ici à l'image, est tarifée à 33,95 francs par mois et de nombreux locataires ou propriétaires paient ce montant sans nécessairement s'en rendre compte dans leurs charges locatives. Dès janvier 2017, son prix passera à 36,90 francs.

KEYSTONE/STEFFEN SCHMIDT

(sda-ats)

UPC revoit sa grille tarifaire. Dès la fin du mois, le numéro un suisse des réseaux câblés renoncera à la facturation indirecte de son service de base. Améliorée, la nouvelle offre coûtera cependant plus cher, soit 49 francs par mois.

L'actuelle offre de base est tarifée à 33,95 francs par mois et de nombreux locataires ou propriétaires paient ce montant sans nécessairement s'en rendre compte dans leurs charges locatives. En début d'année, son prix avait augmenté de 4 francs. Dès janvier 2017, ce dernier passera à 36,90 francs, indique vendredi l'ex-UPC Cablecom.

Ce service de base comprend une connexion à internet à un débit de 2 mégabits par seconde (Mbit/s), la télévision et la téléphonie, rappelle l'opérateur de réseaux câblés établi à Wallisellen (ZH). Dès la fin du mois, il sera remplacé par une nouvelle offre de base dont la vitesse de connexion à internet passera à 40 Mbit/s et qui sera facturée 49 francs par mois.

Facturée directement et non plus dans les charges locatives, la nouvelle offre de base pourra être souscrite librement par les clients. Ces derniers seront informés par écrit, ajoute UPC, une filiale du groupe américain Liberty Global. En augmentant le prix de 2,95 francs, UPC espère cependant motiver un changement d'abonnement.

Besoins accrus

Les actuels abonnés souhaitant conserver le raccordement de base, dont les prestations ne changent pas, continueront de le payer par l'entremise des charges locatives. UPC motive aussi les changements dans sa grille tarifaire du fait des besoins accrus de ses clients, en particulier en matière de vitesse de connexion à internet.

"Avec notre nouveau raccordement de base, nous répondons aux besoins des clients qui souhaitent un internet rapide et posons les bases de la connexion au monde numérique", note le patron d'UPC, Eric Tveter, cité dans le communiqué. L'an passé, le trafic internet a augmenté de près de 40% sur le réseau du câblo-opérateur.

Pour répondre à cette demande, l'entreprise entend poursuivre les investissements dans son réseau et développer la technologie Gigasphère, laquelle promet des débits jusqu'à 10 gigabits par seconde (Gbit/s). La facturation indirecte pratiquée par UPC a fait l'objet de vives critiques durant plusieurs années.

Sunrise, le 2e opérateur helvétique derrière Swisscom, avait déposé une plainte devant la préfecture de Bülach (ZH), estimant qu'UPC violait l'ordonnance sur la publication des prix. Selon Sunrise, UPC omettait de mentionner que la taxe de base de connexion au câble est payée par les locataires dans leurs charges.

Plainte rejetée

La plainte de Sunrise, qui visait une publicité à la télévision mettant en scène l'acteur vaudois Carlos Leal et l'ex-Miss Suisse Stéphanie Berger, a été rejetée il y a un an. Près des deux tiers des clients d'UPC paient leur raccordement de base via les charges locatives.

sda-ats

 Toute l'actu en bref