Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La suspension éventuelle des versements de la Banque nationale suisse (BNS) aux collectivités publiques préoccupe les chefs des départements des finances des cantons latins. Dans un communiqué diffusé vendredi, ils exigent des précisions.

Le 14 janvier dernier la BNS a annoncé une perte de 21 milliards de francs en 2010. Ce plongeon dans le rouge remet en question le versement annuel de 2,5 milliards de francs aux collectivités publiques (un tiers à la Confédération, deux tiers aux cantons), prévu dans une convention.

La Conférence latine des directeurs des finances prend acte de l'annonce de la BNS. Elle s'interroge cependant sur "la rapidité des conclusions qui sont formulées" et estime qu'il est "prématuré d'affirmer que la convention liant la BNS à la Confédération et aux cantons doit être revue".

"Les cantons ne sauraient se passer de cette importante ressource", indiquent les ministres des finances latins. D'autant plus que, selon eux, les conditions pour suspendre le versement des bénéfices ne sont par réunies.

"Les variations du cours des changes sont constantes. Eu égard aux réserves monétaires accumulées, les pertes mais également les gains peuvent être très rapides. Il est dès lors concevable que la valeur des placements en devises évolue favorablement dans le courant de l'année 2011", estiment-ils.

La Conférence latine des directeurs cantonaux des finances exige de la BNS des précisions sur les choix comptables effectués dans le cadre de l'établissement des comptes 2010, au demeurant encore provisoires. Elle abordera ces questions le 28 janvier prochain avec Philipp Hildebrand, président du directoire de la BNS.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS