Toute l'actu en bref

En 2015, l'équipe suisse avait terminé à la troisième place lors du premier European Cyber Security Challenge, disputé à Lucerne. C'est l'Autriche qui s'était imposée, devant l’Allemagne (archives).

(sda-ats)

Vingt jeunes hackers se sont qualifiés pour la finale suisse de l'European Cyber Security Challenge 2016 qui débute le 16 septembre à Sursee (LU). Les dix meilleurs d'entre eux composeront l'équipe nationale au championnat d'Europe. Dix pays y participent.

Quelque 150 concurrents, âgés de 14 à 30 ans, ont pris part à la phase éliminatoire qui a pris fin dans la nuit de lundi à mardi. Durant trois mois, ils ont eu à résoudre un maximum de défis sur le thème de la protection informatique via une plateforme en ligne. Cette compétition réclame "beaucoup d'endurance, de créativité et de concentration", explique Swiss Cyber Storm dans un communiqué.

Le concours européen de piratage informatique rencontre un intérêt croissant, se réjouit l'association, qui encadre les épreuves de qualification en Suisse. Il vise à encourager la relève, car le manque d'experts en sécurité informatique est criant. La plupart des 20 candidats qualifiés pour la finale nationale sont originaires de Suisse alémanique.

Décrocher un emploi

Pour les entreprises, "le recrutement de jeunes informaticiens spécialisés est toujours plus difficile. En outre, les infrastructures informatiques deviennent toujours plus complexes et les attaques toujours plus sophistiquées", déclare dans le communiqué Urs Rufer, directeur de terreActive, le principal sponsor de Swiss Cyber Storm.

Les équipes de dix pays s'affronteront en novembre à Düsseldorf pour la finale européenne: l'Allemagne, l'Autriche, l'Espagne, le Royaume-Uni, la Roumanie, l'Estonie, l'Irlande, la Grèce, le Liechtenstein et la Suisse. Les vainqueurs auront de bonnes chances de décrocher des offres d'emplois lucratives.

Troisième en 2015

En 2015, l'équipe suisse avait terminé à la troisième place lors du premier European Cyber Security Challenge, disputé à Lucerne. C'est l'Autriche qui s'était imposée devant l'Allemagne.

Swiss Cyber Storm est une organisation à but non lucratif fondée en 2012 pour promouvoir la relève en cybersécurité. L'association organise chaque année une conférence internationale sur la sécurité informatique. Elle est soutenue par la centrale fédérale d'analyse pour la sûreté de l'information MELANI.

sda-ats

 Toute l'actu en bref