Toute l'actu en bref

Wall Street a baissé mardi pour sa première séance de la semaine. Le Dow Jones a perdu 0,61% et le Nasdaq 0,82% (archive).

KEYSTONE/AP/Seth Wenig

(sda-ats)

Wall Street a baissé mardi pour sa première séance de la semaine. Elle rejoint le mouvement d'aversion au risque observé depuis le week-end par les marchés mondiaux, notamment face aux conséquences du "Brexit". Le Dow Jones a perdu 0,61% et le Nasdaq 0,82%.

Selon des résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a cédé 108,75 points à 17'840,62 points et le Nasdaq, à dominante technologique, 39,67 points à 4822,90 points. L'indice élargi S&P 500 a reculé de 14,40 points, soit 0,68%, à 2088,55 points.

"On dirait que des craintes réapparaissent sur la croissance économique", a résumé Jack Ablin, de BMO Private Bank. Comme en témoignait une baisse générale des autres grandes Bourses, ces inquiétudes étaient manifestement mondiales. D'autant plus que le calendrier économique américain s'est résumé à l'annonce sans surprise d'une rechute des commandes industrielles en mai.

"Je n'ai pas l'impression que l'on réagisse à une mauvaise nouvelle particulière ou à une grosse surprise", a relativisé M. Ablin. Il estime que c'étaient surtout les craintes liées au Brexit qui réapparaissaient une dizaine de jours après le vote britannique en faveur d'une sortie de l'Union européenne (UE).

La séance a aussi été marquée par un bond à un niveau record du marché obligataire américain, traditionnelle valeur refuge. Vers 22h20 (en Suisse), le rendement des bons du Trésor à 10 ans baissait à 1,377% contre 1,443% vendredi soir, et celui des bons à 30 ans à 2,156%, contre 2,225% précédemment, évoluant dans les deux cas proches de niveaux historiquement bas.

sda-ats

 Toute l'actu en bref