Toute l'actu en bref

Les marchés boursiers attendent le discours de la présidente de la Fed, Janet Yellen, à l'affût du moindre indice sur ce que serait l'évolution des taux d'intérêt dans les mois à venir (archives).

KEYSTONE/AP/RICHARD DREW

(sda-ats)

La Bourse de New York a terminé stationnaire la journée de mardi. Elle a rétrocédé l'essentiel de ses maigres gains de la séance à la veille des très attendues décisions de politique monétaire que doivent rendre la Réserve fédérale (Fed) et la Banque du Japon (BoJ).

L'indice Dow Jones a gagné 9,79 points (0,05%) à 18'129,96 points. Le S&P-500, plus large, a pris 0,64 point (0,03%) à 2139,76. Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 6,33 points (0,12%) à 5241,35.

Le marché pense que la Fed observera le statu quo et c'est pourquoi il attend surtout le discours de sa présidente Janet Yellen, à l'affût du moindre indice sur ce que serait l'évolution des taux d'intérêt dans les mois à venir.

L'incertitude est plus nette pour la BoJ. Les investisseurs se demandent à quels moyens elle recourra pour tenter d'atteindre son objectif d'inflation. Les traders évaluent à 18% la probabilité d'une hausse des taux mercredi, probabilité qui passe à 60% pour une hausse en décembre, selon le baromètre FedWatch de CME Group.

En dehors de cela, Wall Street a appris que les mises en chantier avaient reculé plus que prévu en août aux Etats-Unis après deux mois de progression marquée. Un chiffre qui s'ajoute à une série de statistiques économiques en demi-teinte ces dernières semaines.

"Je pense que (cet indicateur) renforce l'hypothèse d'un statu quo de la Fed", a résumé Paul Springmeyer (Private Client Group, U.S. Bank).

sda-ats

 Toute l'actu en bref