Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La semaine menant au rapport de l'emploi est généralement plutôt calme à Wall Street (archives).

KEYSTONE/AP/MARK LENNIHAN

(sda-ats)

Wall Street a terminé proche de l'équilibre jeudi à l'issue d'une séance hésitante à la veille des chiffres mensuels sur l'emploi américain. Le Dow Jones a avancé de 0,01% et le Nasdaq de 0,02%.

Selon les chiffres définitifs, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a pris 2,46 points à 20.858,19 points et le Nasdaq, à dominante technologique, 1,25 point à 5.838,81 points. L'indice élargi S&P 500 a perdu 1,89 point, soit 0,08%, à 2.364,87 points.

"Ce mouvement n'est que de la volatilité et des prises de positions avant le rapport sur l'emploi" de vendredi, a résumé Chris Low de FTN Financial.

Les attentes de bons chiffres du département du Travail pour le mois de février se sont encore renforcées depuis la diffusion mercredi des données de la société de services informatiques ADP. Celles-ci faisaient état d'embauches dans le secteur privé au plus haut en près de six ans.

Selon le très large consensus des analystes, la Réserve fédérale américaine (Fed), qui regarde de près les données du marché du travail, devrait procéder à son premier tour de vis monétaire de l'année lors de sa réunion des 14 et 15 mars.

Dans ce contexte, les indicateurs américains du jour n'ont fait figure que de maigre distraction, avec un ralentissement de la progression des prix à l'importation en février et une augmentation plus forte que prévu des inscriptions hebdomadaires au chômage.

En revanche, la poursuite de la chute des cours du pétrole a pesé sur l'humeur du marché. Le baril a terminé en dessous de la barre symbolique des 50 dollars à New York pour la première fois en trois mois.

Le marché obligataire reculait. Vers 22h20 le rendement des bons du Trésor à 10 ans montait à 2,597%, contre 2,554% mercredi soir, et celui des bons à 30 ans à 3,185%, contre 3,146% précédemment.

ATS