Toute l'actu en bref

Seul ancien vainqueur encore en lice après le forfait de Rafael Nadal, Stan Wawrinka (no 3) monte en puissance à Roland-Garros. Il s'est qualifié en trois sets pour les 8es de finale.

Le Vaudois a dominé le Français Jérémy Chardy (no 30) 6-4 6-3 7-5 en 1h59' au 3e tour. Contraint de disputer cinq sets face à Lukas Rosol (ATP 59) au 1er tour, parfois trop attentiste face au Japonais Taro Daniel (ATP 93) au 2e, il a rendu une copie proche de la perfection face à la première tête de série se dressant sur sa route. "C'était un très, très bon match. Je suis très satisfait de mon niveau de jeu. J'ai su me montrer agressif", a-t-il lâché sur le court au micro de Marion Bartoli.

Solide, appliqué et inspiré, Stan Wawrinka (36 coups gagnants et 22 fautes directes vendredi) a pu s'appuyer sur un service performant vendredi en fin de journée. Il n'a ainsi perdu que 20 points au total sur son engagement, remportant 75% des points disputés tant derrière sa première que derrière sa deuxième balle de service. Il a su appuyer là où ça fait mal, profitant pleinement de la relative faiblesse de Jérémy Chardy dans son jeu de défense, notamment côté revers.

Seule fausse note, Stan Wawrinka a tremblé au moment de porter l'estocade. Il a ainsi concédé son deuxième break de la journée alors qu'il servait pour le gain du match à 5-4 dans la troisième manche. Sa réaction fut cependant remarquable: le joueur de St-Barthélemy s'emparait pour la cinquième fois du service adverse dans la foulée, avant de conclure la partie sur sa première balle de match en profitant de la 35e faute directe de Jérémy Chardy.

Stan Wawrinka se frottera à un adversaire intrinsèquement supérieur au Français dimanche au 4e tour. Mais il partira largement favori face à Viktor Troicki (no 22), un contreur qu'il se sait capable de déborder aisément dans un bon jour. Le tenant du trophée a d'ailleurs remporté les quatre matches disputés jusqu'ici face au Serbe, tombeur en trois sets de Gilles Simon (FRA/16) vendredi. Il l'a notamment battu à deux reprises sur terre battue, même si c'était il y a plus de six ans.

sda-ats

 Toute l'actu en bref