Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le club anglais de West Ham, qui a vendu Dimitri Payet à Marseille, a fustigé le manque de "respect" dont a selon lui fait preuve le Français en entamant un bras de fer pour partir.

West Ham "exprime sa sincère déception par rapport au fait que Dimitri Payet n'ait pas fait preuve de la même implication et du même respect que lui ont témoigné le club et les fans, en particulier lorsqu'un nouveau contrat lucratif de cinq ans et demi lui a été proposé pas plus tard que l'an dernier", écrit le coprésident du club anglais, David Sullivan, dans le communiqué officialisant le transfert.

"Je voudrais insister sur le fait que nous n'avons aucun besoin financier de vendre nos meilleurs joueurs et que la décision de permettre à Payet de partir correspondait au souhait de l'entraîneur, dans l'intérêt de l'unité de l'équipe", poursuit-il.

Attendu depuis plusieurs semaines, ce transfert a été officialisé dimanche, à deux jours de la fin du mercato. Le montant de la transaction - volontairement dévoilé par West Ham - est de 30 millions d'euros (32,5 millions de francs), alors que Payet avait été cédé par l'OM à West Ham en 2015 pour 15 millions d'euros.

"Pour être franc, mon conseil d'administration et moi aurions préféré qu'il reste afin d'en faire un exemple, car aucun joueur n'est plus grand que le club", assène encore M. Sullivan.

Le milieu de 29 ans, pourtant adulé par les fans de West Ham et auteur d'un excellent Euro en 2016 avec l'équipe de France, avait entamé un bras de fer pour quitter le club londonien. Il s'était attiré la colère de l'entraîneur Slaven Bilic, selon qui il avait même refusé de jouer.

ATS