Your browser is out of date. It has known security flaws and may not display all features of this websites. Learn how to update your browser[Fermer]

Transversale alpine


L’Italie et l’Allemagne plus proches grâce au Gothard




Le Gothard est une des liaisons alpines les plus importantes entre le nord et le sud de l’Europe. Avec le nouveau tunnel de base, le voyage en train entre les principales villes allemandes et italiennes sera plus rapide. De combien exactement?

Trois heures: c’est la réduction du temps de voyage en train à travers l’Europe que va permettre la ligne du Gothard. Avec l’entrée en service du nouveau tunnel de base le 11 décembre prochain et la modernisation du réseau et des trains, il faudra 14 heures et 31 minutes pour aller de Hambourg à Rome. En 1996, il fallait encore 17 heures et 32 minutes.

En cliquant sur les villes, vous pouvez découvrir le gain de temps sur le voyage entre les principaux centres urbains d’Allemagne et d’Italie.

La ligne du Saint Gothard, qui constitue avec celle du Lötschberg les nouvelles lignes ferroviaires à travers les Alpes (NLFA), n’est pas la seule liaison internationale à travers les Alpes. Les autres axes sont le Brenner, entre l’Italie et l’Autriche, la ligne Turin-Lyon (toutes deux bientôt également équipées d’un nouveau tunnel) et le corridor Baltique-Adriatique, qui relie la Pologne à l’Italie.

Outre la réduction des temps de voyage pour les passagers, l’objectif des NLFA est le transfert des marchandises de la route au rail. Le succès de l’opération ne dépend pas uniquement des efforts fournis en Suisse, mais aussi de l’aménagement des lignes d’accès au Gothard en Allemagne et en Italie. Un front sur lequel les deux pays sont toutefois en retard.


swissinfo.ch

×