Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Vendanges Marier le bio aux secrets des familles vigneronnes

Le vin biologique gagne en popularité. Et en Suisse, certains viticulteurs comme le neuchâtelois Jean-Denis Perrochet l'associent aux procédés traditionnels pratiqués depuis des générations. Un savoir-faire que ce vigneron d’Auvergnier valorise dans un domaine cultivé par ses ancêtres depuis 1827.

Jean-Denis Perrochet s'est fait un nom en Suisse avec ses vins biodynamiques et son engagement passionné dans la promotion de la viticulture biologique. En 2012, lui, sa femme et son fils ont commencé à faire du vin biodynamique pour ses vertus en termes de santé et d’écologie.

L'œnologue est l’actuel propriétaire du domaine de La Maison CarréeLien externe, une exploitation implantée dans la commune d’Auvergnier qui borde le lac de Neuchâtel.

En conservant les procédés et des équipements aux mains de sa famille depuis des lustres, Jean-Denis Perrochet est convaincu de bénéficier des 6 générations qui l’ont précédé, comme le pressoir, en service depuis 1872 permettant d’écraser en douceur le Chasselas d'Auvernier.

Cette approche est la passion de Perrochet et de sa famille. Travailler ensemble en tenant compte des lunaisons, traiter la vigne avec des préparations traditionnelles à base de plantes sont les éléments clés: «Bien que cette façon de faire des affaires ne rend pas les choses plus simples, elle les rend plus excitantes ! Pour nous, ce chemin est l'avenir de notre terre et de sa culture, pour nos vignes et leur entretien.»

Verre à moitié plein

La Suisse n'exporte que 2%Lien externe de sa production viticole. Et le vin biologique n’est qu’une industrie de niche dans le pays. Mais la prise de conscience environnementale rend le vin biologique de plus en plus populaire. Les ventes de vins biologiques dans le commerce de détail ont augmenté de 8,4 % en 2017 pour atteindre les 36 millions de francs suisses.

La famille Perrochet produit environ 70 000 bouteilles par an. Environ 50% de leur chiffre d'affaires est réalisé dans le canton de Neuchâtel, 30% en Suisse alémanique et 20% en Suisse romande. Ils font 1 à 2 % de leur vente au Japon, aux États-Unis et en Scandinavie.