Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Votation du 19 mai «Le marchandage n’est pas la nouvelle norme pour ficeler des paquets»

Un paquet de la Poste

Cette fois, le paquet fiscalité-AVS a passé la rampe, mais ce genre de combinaison ne devrait pas devenir la norme.

(© Keystone / Christian Beutler)

Ça a marché. Certes, de nombreux votants n’ont pas trop apprécié que l’on lie imposition des entreprises et retraites, mais l’urgence de trouver des solutions a emporté les réticences. C’est ce que montre la première analyse après votations de l’Institut de recherche gfs.bern.

66,4%, ou deux tiers de oui: le verdict net prononcé ce dimanche par les Suisses vaut comme un vote de confiance envers les autorités. C’est également ce que montre l’analyse de gfs.bern, basée sur les réponses de 4342 citoyens entre le 17 et le 19 mai.

Certes, le marchandage consistant à ficeler un paquet avec deux objets disparates n’a pas soulevé l’enthousiasme. Une majorité des sondés aurait préféré qu’il n’en soit pas ainsi, explique Urs Bieri, co-directeur de l’Institut de recherche.

«Dans la pesée d’intérêts entre l’urgence à proposer des solutions et le marchandage comme problème démocratique, la première l’a emporté face aux réticences au sujet du second.

Ce qui a été crucial pour ce succès, selon Urs Bieri, c’est «un cadre très spécifique»: deux propositions, sur lesquelles on avait déjà voté (séparément) et qui toutes deux avaient été refusées.

+ Notre analyse des votations du 19 maiLien externe

Ce sont les leçons des votations des dernières années qui ont montré la voie du succès. A savoir: sans faire un paquet, pas moyen d’aller plus loin. «La dernière révision de l’AVS qui ait réussi date de 1995. Après cela, elles ont toutes échoué dans les urnes», rappelle Urs Bieri.

«Pour autant, le marchandage n’est pas la nouvelle norme pour ficeler des paquets», avertit l’analyste. Cela ne marche en effet pas à tous les coups.

Les chiffres montrent aussi que le «deal» passé par le parlement a dérangé les électeurs, mais pas au point de les empêcher d’aller voter: on a enregistré sur tout le pays 49'333 bulletins blancs et 8513 bulletins nuls.

Selon Claude Longchamp, les limites supérieures dans ce domaine seraient à 100'000 blancs, respectivement 10'000 nuls. A ces taux, on aurait clairement un paquet qui pêche par excès d’ambivalence. Donc dans le cas du 19 mai, «rien d’évident», commente l’analyste politique.

Le plus grand soutien à la proposition du parlement et du gouvernement est venu de gens qui ont une grande confiance en les autorités. Ce sont particulièrement des sympathisants du Parti démocrate-chrétien et des radicaux-libéraux, qui disent oui à plus de 80%. Ce taux descend légèrement, à 70%, chez les sympathisants du Parti socialiste.

Avec 43%, le soutien de ceux qui se méfient des autorités et de leur politique est nettement plus faible. Même plus faible que celui sympathisants de l’Union démocratique du centre (UDC / droite conservatrice), qui ont voté à 47% pour le paquet législatif.

Double «oui» de la diaspora

Fin de l'infobox

Comme leurs compatriotes de l’intérieur, les Suisses de l’étranger ont largement approuvé la réforme de l’imposition des entreprises et son lien avec l’assurance-vieillesse (AVS), exprimant une forte confiance dans leurs autorités, qui ont ficelé le consensus le plus important de la législature. Dans une majorité des cantons qui comptabilisent séparément les votes des Suisses de l’étranger, le «oui» de la diaspora dépasse les 70%. Il atteint même plus de 80% à Zurich, selon les données de l’Office fédéral de la statistique (OFS). 

graf

La «Cinquième Suisse» a également adoubé dimanche dans les urnes le durcissement de la législation sur les armes. Avec un taux d’approbation qui dépasse là aussi les 70%, les Suisses de l’étranger ont plébiscité une Suisse interdépendante et ancrée dans les institutions internationales, puisque cette révision de la loi helvétique était directement liée aux accords de Schengen et de Dublin. 

graf2


(traduction de l'allemand: Marc-André Miserez)

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Contenu externe

Billets gratuits pour rencontrer Lili Hinstin

Les musées suisses exposent peu d’artistes femmes

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.