Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

WEF 2017 Maya Schmuker

Pour Maya Schmuker, le Forum économique mondial est une source de revenus supplémentaires. La Davosienne travaille comme guide touristique pour les participants au WEF. (Kristian Kapp, swissinfo.ch)

«Je considère que le Forum économique mondial (WEF) est positif», note Maya Schmuker. Aujourd’hui âgée de 63 ans, elle est née à Davos et y a grandi. Après être partie quelques temps, elle est revenue et y vit depuis 33 ans. En hiver, elle est caissière pour le funiculaire du Jakobshorn. En été – et durant le WEF – elle travaille comme guide touristique.

A cette période, elle organise principalement des activités avec les partenaires des participants au Forum. Elle leur apprend notamment à faire une fondue au fromage suisse, leur propose un tour en train ou les emmène faire du shopping à St Moritz.

Maya Schmuker espère que le WEF restera encore longtemps à Davos. «C’est l’une de nos marques de fabrique. Lorsque les gens à l’étranger me demandent où j’habite, je dis toujours ‘où le WEF et la Coupe Spengler se déroulent’», indique-t-elle.

Elle reconnaît que le WEF est controversé à Davos. «Il y a des gens ici qui détestent cette manifestation et d’autres qui l’adorent.» Pour beaucoup d’habitants, le WEF est une bonne opportunité de faire des affaires. Il y a toutefois des secteurs qui sont pénalisés, par exemple les remontées mécaniques pour le ski.