WEF 2017 Patrizia Fuchs

Intégrer

Patricia Fuchs et Erio Cella gèrent ensemble le restaurant italien Parma à Davos. Durant le WEF, le couple reçoit beaucoup de personnalités. 

Erio Cella est arrivé à Davos, il y a presque 55 ans. Il avait alors 17 ans. 14 ans plus tard, en 1975, il ouvre le restaurant Parma. Il s’en souvient bien: «Les autochtones disaient: ‘L’Italien ne va pas tenir une année.’ Et aujourd’hui, je suis toujours ici et je suis le plus ancien restaurateur de Davos!» 

Depuis 28 ans, il travaille avec sa partenaire Patrizia Fuchs. Ils proposent des spécialités italiennes et ils attachent beaucoup d’importance à la tradition. «Lorsque j’engage des cuisiniers, je leur demande toujours: ‘Cuisinez-vous avec des ciseaux ou un couteau? Parce qu’aujourd’hui on cuisine de plus en plus avec des sachets de poudre au lieu de cuisiner de manière traditionnelle. Mais pas chez moi!» 

Grâce au WEF, le Parma accueille de nombreuses personnalités. «Le premier conseiller fédéral que j’ai reçu fut Nello Celio», raconte Erio Cella. Sur la liste de ses hôtes célèbres figurent les ministres suisses Doris Leuthard et Alain Berset, mais aussi des acteurs internationaux comme l’ancien roi d’Espagne Juan Carlos ou l’ancien dirigeant israélien décédé en 2016 Shimon Peres. «Shimon Peres a d’abord salué les clients installés à la table ronde, avant de rejoindre sa place», se rappelle Patrizia Fuchs, en notant que l’anecdote est typique de l’atmosphère qui règne au Parma durant le WEF. 

L’atmosphère familiale est importante pour les personnalités qui viennent au Parma. «Nous traitons tout le monde de la même manière, également pendant le WEF. Il n’y pas de traitement spécial», explique-t-elle.