Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Xstrata renforce sa position stratégique en Colombie

Un cargo fait le plein de charbon dans le port de Puerto Bolivar, au nord de la Colombie.

(Keystone)

Le géant suisse de l’industrie minière va investir 433 millions de dollars sur deux ans à El Cerrejon, l’une des mines les plus rentables d’Amérique Latine.

Le charbon est une des sources de production d’électricité les plus demandées par des pays émergents  extrêmement peuplés comme la Chine et l’Inde. Une étude du Crédit Suisse estime que la production d’électricité grâce au charbon  revient dix fois moins cher qu’avec l’énergie solaire.  

La Colombie possède les réserves de charbon les plus importantes d’Amérique Latine: l’Association mondiale du charbon (AMC) les évalue à 6.2 milliards de tonnes.
 
Mais 90% de la production locale s’exporte, au détriment des Colombiens. La moitié de cette production provient de la mine d’El Cerrejon, dans la province de La Guajira au nord-est de la Colombie.
 
La société suisse Xstrata est une des trois plus importantes entreprises à exploiter le charbon dans ce pays d’Amérique du Sud. Et ce ne sont pas les raisons financières qui manquent. Il y a seulement dix ans, les experts privés et l’AMC elle-même estimaient que la demande internationale de cette matière première connaîtrait un pic «dans plusieurs décennies».

Le développement extrêmement rapide des économies émergentes, Chine et Inde en tête, ont changé la donne et le pic en question pourrait être atteint en 2012.
 
Une escalade des prix n’est donc pas à exclure et Xstrata est prête à récolter les bénéfices.

Des millions investis

La minière suisse Xstrata a annoncé le 18 août dernier qu’elle allait augmenter ses investissements à El Cerrejon avec l’aide de ses partenaires Anglo American (entreprise britannique) et BHP Billiton (entreprise australienne)
 
Ensemble elles se sont engagées à injecter 1,3 milliard de dollars dans la minière, dont  433 millions de dollars  à la charge de Xstrata.

«Le projet de développement commencera à la fin de cette année et l’objectif est de parvenir en 2015 à une augmentation de la production de 40 millions de tonnes annuelles» explique Claire Divver, porte-parole de la compagnie.

Cette décision, ajoute-t-elle, se fonde sur la position compétitive d’El Cerrejon, la perspective d’une forte demande en charbon et le fait que les trois associés disposent des fonds nécessaires pour un tel projet.»

Avec le développement de cette mine, c’est environ 3000 emplois qui seront créés dans la région, assure Claire Divver.

Le charbon, formule la plus économique

Daniel Kruz, spécialiste à Credit Suisse,  développe des arguments convaincants qui justifient la présence de groupes internationaux dans le commerce du charbon.
 
La production d’électricité grâce à l’énergie éolienne coûte entre 10 et 15 centimes par KW/h. Le chiffre monte à 20 à 30 centimes avec l’énergie solaire. Elle revient à 5 centimes le KW/h avec l’énergie nucléaire et 4 centimes avec le gaz naturel. Quant au charbon, il fait descendre le coût à 3 centimes le KW/h. Ce sont les chiffres avancés par Daniel Kurz dans une étude intitulée «Durabilité», et basée sur des données de fin 2010.
 
«Pour des raisons financières, il est clair que l’exploitation du charbon pour la production  d’électricité va devenir une priorité économique pour les pays émergents, où se concentre 80% de population mondiale», estime l’expert.

Un projet qui ne date pas d’hier

Xstrata et ses associés voient venir depuis quelque temps cette évolution du marché international.

En réalité, l’étude de faisabilité pour l’extension de El Cerrejon a commencé en 2008. A l’époque déjà l’objectif était une augmentation annuelle de 40 millions de tonnes – d’où le nom de P40, attribué au projet.
 
Si la presse helvétique n’a que très peu évoqué ce projet, il en a été question dans pratiquement tous les médias colombiens.
 
La planification prévoit l’agrandissement de la superficie de l’exploitation minière, des améliorations des infrastructures internes de la mine et des voies ferrées destinées au transport du charbon ainsi que la modernisation des quais de Port Bolivar, indispensable aux opérations quotidiennes.
 
El Cerrejon, explique Claire Divver, a des réserves potentielles de quelque 5 milliards de tonnes – dont 2.1 milliards ont la qualité requise pour l’exportation. Xstrata estime que la mine peut être exploitée pendant environ 20 ans.

Conditions de travail non conformes

Les Colombiens sont les derniers à bénéficier de l’exploitation du charbon dans leur pays. Et les conditions de travail à El Cerrejo ont fait l’objet de dénonciations.
 
Au cours du premier semestre de cette année, 3700 travailleurs syndicalisés de El Cerrejon ont menacé de se mettre en grève, revendiquant des augmentations de salaire et des améliorations des conditions de travail.

L’intervention du vice-président de Colombie, Angelino Garzon, a permis de parvenir à des accords et d’éviter la grève. A la suite d’une série de négociations, les 4300 employés directs de El Cerrejon ont reçu une augmentation de salaire de 6,5%, des prestations supplémentaires comme des bons de productivité, et des aides financières destinés aux travailleurs ayant des enfants à l’Université.

D’après les prévisions de Xstrata, la fin de l’année 2011 et l’année 2012 s’annoncent donc non seulement stables, mais extrêmement rentables. 

el cerrejon

Une des principales mines de charbon du monde,  située au nord-est de la Colombie, près de la frontière vénézuélienne, El Cerrejon s’étend sur une superficie de 69.000 hectares.

Elle est divisée en quatre zones: nord, sud, centre et la Patilla.

Une structure ferroviaire de 150 km relie la mine à Puerto Bolivar, l’un des plus importants ports d’Amérique Latine.

Fin de l'infobox

Les propriétaires

Les propriétaires d’El Cerrejon sont, à parts égales, des filiales de BHP Billiton plc, Anglo American plc, Glencore International AG, et Xstrata.

Une association conçue pour l’exploitation, la production, le transport terrestre et naval de charbon thermique de haute qualité vers les marchés internationaux.
 
El Cerrejon représente l’unique investissement de Xstrata en Colombie. Le géant suisse est très présent dans l’exploitation de divers minerais au Chili, en Argentine et au Pérou.  

Fin de l'infobox

Xstrata

Basée à Zoug, Xstrata plc est une entreprise minière suisse. Elle est un important producteur de cuivre, de charbon, de chrome ferreux, de vanadium et de zinc.

Xstrata compte plus de 20.000 employés.

Ses profits ont doublé entre 2009 et 2010, passant de 2.77 milliards à 5.150 milliards de dollars entre les deux exercices.

Fin de l'infobox


Traduction de l’espagnol : Elisabeth Gilles, swissinfo.ch

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.