Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

«Bota Sot» ne sera plus distribué en Suisse romande

Le journal kosovar «Bota Sot» tire entre 70 000 et 120 000 exemplaires.

(Keystone)

Principal distributeur de Suisse romande, Naville SA ne distribuera plus le quotidien kosovar «Bota Sot» dans les kiosques. Le journal est sous le coup d'une plainte déposée par l'Office fédéral de la police pour infractions à la norme antiracisme.

L'Office fédéral de la police (OFP) a déposé plainte le 29 mars auprès du Ministère public du canton de Zurich. Le journal, dont le siège est à Zurich, diffuse notamment des messages de propagande haineux contre le gouvernement macédonien.

C'est dans ce contexte que Naville a pris sa décision lundi. «Nous arrêtons la distribution pour éviter le risque de nous rendre coupables de participation au délit de discrimination raciale», écrit la société dans une note adressée lundi à ses clients. Le distributeur n'a pas donné plus d'informations.

Le quotidien «Bota Sot» dispose de six rédactions: à la Bahnhofplatz de Zurich, à Francfort, à New York, à Pristina, à Tirana et à Tetovo (Macédoine). Le siège zurichois réfute toute accusation de racisme.

Avec un tirage oscillant entre 70 000 et 120 000 exemplaires, «Bota Sot» (Le Monde aujourd'hui) est le principal journal kosovar. Les 7000 exemplaires vendus en Suisse sont distribués par Kiosk AG et Naville SA.

En Suisse alémanique, le groupe Valora Holding, auquel appartient Kiosk AG, réfléchit à des mesures concernant la distribution du titre. Le contenu du journal ainsi que l'aspect juridique vont être examinés avant de prendre une décision.

La publication est également dans le collimateur de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE). En décembre, la commission des médias de l'organisation lui a infligé une première amende de 19 000 francs pour entrave à l'éthique journalistique, suivie d'une autre de 39 000 francs en février, pour récidive.

swissinfo avec les agences

×