Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

«Deutschland über alles»

Les plus âgés parmi les téléspectateurs suisses ont dû se frotter les yeux avant le match Autriche – Allemagne lundi 16 juin. Tandis que la Mannschaft entonnait son hymne national, les paroles défilant en sous-titre étaient celles d'un couplet que plus personne ne chante... depuis les nazis.

«Erreur impardonnable» a admis SRG, qui la met sur le compte du stress des collaboratrices responsables de cette bourde. Et le diffuseur national promet de donner un cours d'histoire de rattrapage à son personnel sur l'hymne allemand.

On y apprendra que cet air croate adapté par Joseph Haydn a été le chant des patriotes du 19e qui appelaient à l'unité des petites principautés allemandes en une république unifiée.

Sous les nazis par contre, ce «Deutschland über alles» d'origine révolutionnaire et libérale a pris une toute autre connotation, qui lui a valu d'être banni dès la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Puis en 1991, l'Allemagne réunifiée l'a adopté à nouveau. Mais désormais, on oublie les deux premiers couplets et on ne chante plus que le troisième, qui parle de droit, de liberté, de bonheur et de fraternité.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×