Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

«La Didone», pour passer le cap du siècle à l'Opéra de Lausanne

Le Théâtre Municipal de Lausanne opte pour l'optimisme.

(Keystone)

L'Opéra de Lausanne accueille «La Didone» de Francesco Cavalli dès le 31 décembre. Un opéra rarement joué, qui accapare la mythologie pour livrer un message positif...

La prolixité des personnages comme des récitatifs caractérise cet ouvrage créé durant le carnaval de Venise en 1641. Inspiré d'un texte du poète latin Virgile, cet opéra raconte les amours contrariées de la reine Didon et du héros troyen Enée. Mais au lieu de se donner la mort, comme dans le texte original, Didon épouse son soupirant de toujours, le roi Iarbas.

Ce happy end se conclut sur un message positif: les mots espoir et vie. «Pour le 31 décembre 2000, date symbolique s'il en est, nous voulions entrer d'un bon pied dans le nouveau siècle», a déclaré Eric Vigner à l'ATS. Ce Français, habitué des mises en scène de théâtre, signe ici son premier spectacle lyrique.

L'argument de l'ouvrage démontre cette volonté. La première partie se déroule dans un décor de fin du monde, la chute de Troie. Puis tout se métamorphose, l'action se déplace en Afrique et la vie prend le dessus. «Le livret dit qu'on peut se transformer», constate Eric Vigner. «On ne peut plus s'arrêter sur un constat nihiliste du monde. Cette oeuvre délivre un message de foi en l'Homme».

L'exécution de la partition de Cavalli, un élève de Monteverdi, dure plus de quatre heures. La version proposée à Lausanne en fera trois, sans entracte. «Nous avons procédé à de nombreuses coupures pour clarifier l'intrigue», explique le metteur en scène.

swissinfo avec les agences

«La Didone», au Théâtre municipal de Lausanne les 31 décembre, 2, 3, 5, 7 et 9 janvier à 17h00 ou 20h00, selon les jours. Réservations: 021/310 16 00.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×