«Schumi» reste sur les rives du Léman

Le pilote allemand a préféré renoncer plutôt que de s'engager dans une longue bataille juridique. Keystone Archive

Michael Schumacher renonce à son projet contesté de villa à Wolfhalden(AR). Faute d'accord, il préfère rester avec sa famille à Vufflens-le-Château (VD).

Ce contenu a été publié le 21 mai 2002 - 21:57

«Ce n'était pas une décision facile à prendre», explique le pilote de Formule 1 dans une lettre communiquée mardi par son avocat suisse Peter Münch.

«Nous nous étions réjouis à l'idée de nous installer à Wolfhalden, un village et son environnement qui répondaient totalement à nos attentes», poursuit Michael Schumacher.

Mais lui et sa famille ne sont pas prêts à entrer dans une longue bataille juridique qui menace de les conduire jusqu'au Tribunal Fédéral, et dont l'issue est très hypothétique.

«Nous avons donc décidé d'abandonner le projet à Wolfhalden et de rester où nous sommes», conclut le coureur automobile allemand, qui remercie aussi les autorités et la population pour leur soutien et leurs manifestations de sympathie.

Michael Schumacher désirait à l'origine que ses enfants puissent être installés en Suisse alémanique pour la rentrée scolaire 2004. Il avait finalement jeté son dévolu sur une parcelle dans la commune de Wolfhalden.

Là, il projetait de construire une maison d'habitation de style appenzellois avec piscine et salle de fitness, une écurie et un manège.

Déclassement controversé

Mais sur les 17 hectares au total, cinq devaient être déclassés de zone agricole en zone à bâtir. Cette perspective avait suscité l'ire de Patrimoine suisse, de Pro Natura et de la Fondation suisse pour la protection du paysage. L'Office fédéral du développement territorial avait aussi fait part de son opposition.

Une première table ronde en avril entre les autorités communales, les organisations écologistes et l'avocat de Michael Schumacher, Peter Münch, avait fait germer les espoirs d'un compromis.

Un mois plus tard pourtant, une deuxième table ronde se soldait par un échec, les parties n'étant pas parvenues à s'accorder sur une solution à l'amiable.

Déception de Wolfhalden

Peter Münch a dénoncé mardi «l'opposition fondamentale de quelques représentants des milieux écologistes», malgré le «caractère exemplaire» du projet de son client, qui proposait d'installer deux nouveaux biotopes sur sa propriété.

Les autorités de Wolfhalden ont quant à elles exprimé leur incompréhension face à «l'attitude discutable» des opposants, et fait part de leur déception.

Fortes de l'appui du gouvernement d'Appenzell Rhodes-Extérieures, elles voyaient d'un très bon oeil la venue d'un riche contribuable comme Michael Schumacher, qui aurait stimulé la petite commune par la publicité et les retombées fiscales.

swissinfo avec les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article