Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

120 000 personnes à la Fête fédérale de musique à Fribourg

La 31ème Fête fédérale de musique a embrasé le Tout-Fribourg, ce week-end.

(Keystone)

Quelque 120 000 personnes ont participé pendant deux week-ends à la Fête fédérale de musique à Fribourg. La plus grande manifestation réunissant des fanfares de toute la Suisse s'est achevée, dimanche, par un concert réunissant 10 000 personnes au Forum Fribourg.

«C'est un moment intense, plus de 200 drapeaux défilent les uns après les autres», expliquait Nicolas Betticher, attaché de presse de la manifestation. «Les 10 000 spectateurs sont debout et entonnent des chants». C'est par le ranz des vaches et l'hymne national que l'assemblée a clôturé la fête.

«La ville de Fribourg a été véritablement en fête», a poursuivi M. Betticher. Samedi soir, la vieille-ville était noire de monde. Les gens se trémoussaient au rythme de la salsa, de la musique country ou du jazz.

Pendant deux week-ends, la Fête fédérale a accueilli 430 sociétés. Quelque 20 000 musiciens ont animé les rues de Fribourg. «Toutes les fanfares étaient brillantes, qu'elles proviennent des grandes villes ou des villages», estime M. Betticher. Les organisateurs jugent le niveau musical en progression.

Cela tient au fait que les formations recrutent de plus en plus de jeunes musiciens possédant déjà une formation et qu'elles obligent leurs musiciens à suivre des cours, poursuit M. Betticher. Deux formations, celles de Chermignon (VS) et de Vétroz (VS), se sont particulièrement distinguées.

Seule fanfare étrangère, le «Band of Her Majesty's Royal Marines» de l'armée britannique a apporté une touche d'exotisme avec ses casques coloniaux et ses peaux de léopard. Elle a égayé la réception officielle et a donné un concert de gala lors du premier week-end.

Les trois autres concerts de gala ont été menés par le Swiss Army Big Band, le Brass Band Bürgermusik de Lucerne et le big band du conservatoire de Fribourg avec le trompettiste américain Marwin Stamm.

Pour accueillir les musiciens et les visiteurs, Fribourg a dû s'organiser de façon quasi-militaire. La nourriture et les boissons ont défilé en quantités gargantuesques.

Les hôtes ont ingurgité quelque 34 000 repas, soit 12 tonnes de viande, 2000 kilos de pâtes, 5000 kilos de légumes et 20 000 petits pains. Ils ont étanché leur soif avec 160 hectolitres de bière (16 000 litres) et 50 000 bouteilles d'eau minérale d'un demi-
litre.

Près de 5000 participants ont colonisé les 70 hôtels réquisitionnés dans la région et les cantons voisins, mais aussi pris d'assaut les logements collectifs comme les casernes, campements ou même les abris de protection civile mis à disposition par les communes. Et 100 cars des Transports publics fribourgeois ont été recrutés dans tout le canton pour véhiculer les musiciens venus en train.

Une des principales satisfactions restera l'engagement des 1500 bénévoles qui ont accompli un magnifique travail, a estimé M. Betticher. Pour faire fonctionner cette équipe, le comité a constitué un véritable état-major de 28 personnes. Il y avait aussi 500 soldats et membres de la protection civile.

Le staff sanitaire mis en place a dû s'occuper de 300 cas, des piqûres d'abeille à l'état d'ébriété. Seules cinq personnes ont été conduites à l'hôpital. Elles ont été soignées pour des blessures sans gravité. Avec une telle foule, il n'y eu aucune bagarre, se réjouit M. Betticher.

La Fête fédérale de musique a lieu tous les cinq ans. La première édition s'est déroulée en 1864 à Soleure. L'organisateur de la prochaine édition n'est pas encore connu. Les délégués de sociétés de musique le désigneront le printemps prochain.

swissinfo avec les agences

×