Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

16èmes de finale de l'UEFA: Lausanne et ses paradoxes

Le Lausanne-Sports a une belle carte à jouer jeudi soir

Même s´il le nie, le LS part favori, ce soir, contre Nantes. Parce qu´il joue le match-retour dans son stade quasi comble. Et parce qu´il a marqué, à l'aller, la bagatelle de trois buts à Nantes.

Certes, Lausanne-Sports ne brille pas en championnat de Suisse de Ligue nationale A. Il s'est péniblement qualifié pour le tour final pour le titre, seulement lors des derniers matches qualificatifs.

Certes, de nombreuses rumeurs de transferts doivent certainement perturber l'esprit du club. Même si entraîneur et joueurs concernés le démentent avec force et conviction. Affirmant se concentrer avant tout sur ce match-retour de la Coupe UEFA.

Il n'en est pas moins vrai que cela doit faire mal, quand c'est le capitaine lausannois, Javier Mazzoni, qui s'apprête à quitter le navire. Rien n'est fait, proclame la direction du club lausannois. N'empêche que le club espagnol de Santander a bel et bien délégué un émissaire pour venir visionner l'Argentin du LS.

Mais revenons à l'équipe. N'élimine pas qui veut Torpedo Moscou et surtout l'Ajax d'Amsterdam! Ce simple constat fait pencher la balance en faveur du LS.

De plus, les Lausannois sont allés marquer trois buts au stade nantais de la Beaujoire. Et ils ont même poussé l'insolence à mener au score 3 à 2, avant de s'incliner 4 à 3. L'entraîneur Pierre-André Schürmann dira même que «sa formation avait à ce moment-là le match en main».

Or, c'est bien simple, un 1 à 0 pour Lausanne lui suffit pour se qualifier. De même qu'un 2 à 1 ou un 3 à 2. (Ce serait d'ailleurs la première fois depuis onze ans qu'un club suisse se retrouverait en huitièmes de finale de Coupe d'Europe au printemps.) Comment dès lors considérer Nantes comme favori, sinon parce qu'il est leader du championnat de France? (Encore que les meilleurs footballeurs français jouent presque tous en Italie, en Espagne et en Angleterre).

Mais là encore, Lausanne démontre que l'on peut briller en coupe d'Europe et peiner dans son championnat national. Quand bien même la première compétition susmentionnée est considérée comme nettement plus relevée que la seconde. Surtout lorsqu'il s'agit du championnat de Suisse.

Cela dit, Lausanne s'est repris. Après une série de contre-performances en LNA, il a aligné deux victoires importantes d'affilée, lui donnant accès au tour final. La plus difficile fut acquise en terre sédunoise 1 à 0. Et la deuxième aux dépens de Neuchâtel-Xamax, samedi, à La Pontaise, par 2 à 0. Joli galop d'entraînement.

Enfin, par le biais de la Télévision Suisse Romande, Pierre-André Schürmann a lancé, mardi, un appel pour que le public suisse «vienne nombreux tenir le rôle du 12ème, voire du 13ème homme!»

Aux dernières nouvelles, le stade de La Pontaise serait presque plein. Sa capacité maximale est de 15 800 places assises.

Emmanuel Manzi

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×