Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

2000, année record de l'inflation

L'an prochain, le renchérissement devrait se poursuivre.

(Keystone)

L´indice suisse des prix à la consommation s´élève à un taux moyen de 1,6 pour cent, cette année en Suisse. Il s'agit de la plus forte hausse depuis 1995. La hausse des loyers et la flambée des prix des produits pétroliers sont notamment montrés du doigt.

Avec un taux moyen de 1,6 pour cent, l'indice suisse des prix à la consommation (IPC) a connu cette année sa plus forte hausse depuis 1995. Sur le seul mois de décembre, l'inflation a reculé de 0,1 pour cent par rapport à novembre pour se fixer à 1,5 pour cent en rythme annuel.

Par comparaison, le renchérissement annuel avait atteint 1,7 pour cent en décembre 1999. Quant à la moyenne sur douze mois, la progression de l'IPC s'était située à 0,8 pour cent en 1999, après le 0,0 pour cent de 1998. En 1995, elle avait grimpé à 1,8 pour cent.

La libéralisation du marché des télécoms, initiée début 1998, a encore contribué à freiner le renchérissement. Il n'empêche que la hausse des loyers a plus que compensé cette contribution à la baisse. Ce phénomène résulte notamment de la possibilité qu'accorde l'actuel droit de bail de répercuter les relèvements de taux hypothécaires.

Compte tenu de la flambée des prix des produits pétroliers, la progression de l'IPC n'est pas si élevée, selon Jean-Pierre Béguelin, chef économiste de la banque Pictet & Cie, interrogé par l'ats. Hors pétrole et énergie, l'inflation est restée relativement faible.

Reste qu'il faut aussi prendre en considération la hausse du groupe logement, estime cet économiste. Selon les chiffres de l'OFS, l'indice de ce dernier groupe a progressé de 4,8 pour cent en l'espace d'un an.

Sur l'ensemble de l'année, les produits importés ont fortement pesé sur l'inflation, puisque leur prix ont crû, en moyenne, de 4,1 pour cent. Du côté des produits indigènes, le niveau moyen des prix a progressé moins fortement, à savoir de 0,7 pour cent.

L'an prochain, de nouvelles hausses de loyers, mais aussi l'augmentation de la TVA de 0,1 pour cent et l'introduction de la redevance poids lourds liée aux prestations (RPLP) devraient contribuer au renchérissement.

Leur contribution pourrait atteindre 1 pour cent à la fin de l'année 2001, estime l'Office fédéral de la statistique (OFS). De ce fait, l'office table sur un taux de renchérissement moyen de 1,9 pour cent. La Banque nationale suisse (BNS) estime quant à elle qu'il devrait se situer à 2,1 pour cent.

L'an prochain, le ralentissement de la croissance américaine devrait contribuer à une stabilisation du cours de l'or noir, estime M. Béguelin. D'autre part, le dollar devrait s'affaiblir, avec comme corollaire une baisse des prix du pétrole liée à l'effet de change.

swissinfo avec les agences

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×