Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

2000: année record pour le tourisme japonais en Suisse

Les Japonais retrouvent le chemin de la Suisse.

(Keystone Archive)

L´année qui se termine promet de battre le record des nuitées japonaises en Suisse. Les touristes de l´Empire du Soleil Levant ont beaucoup voyagé en Suisse pour oublier les dix ans de stagnation de leur économie.

Andreas Wieland, le responsable de la représentation du tourisme suisse à Tokyo, estime à un million le nombre de nuitées japonaises pour l'ensemble de l'année 2000. C'est selon lui «un record absolu», jamais atteint dans l'histoire du tourisme d'après-guerre entre le Japon et la Suisse. Soit une progression de 14 à 15 pour cent par rapport à 1999.

Ce résultat est remarquable. D'autant plus que la situation déflationniste de l'économie nippone n'a pas amené les tour-opérateurs japonais à baisser leurs prix. En 2000, ils ont même eu tendance à les maintenir à la hausse pour les voyages en Suisse.

Leur gourmandise s'explique par un phénomène de rattrapage après une mauvaise année 1999 dominée par la crainte du bogue informatique de l'an 2000 qui dissuada les Japonais de prendre l'avion.

Cette fin d'année s'annonce très différente de la précédente. Le «Japan Travel Bureau» prévoit que 688 000 Japonais passeront les fêtes de Noël et du Nouvel-An à l'étranger, soit 227 000 de plus qu'en 1999,un autre nombre record. Ils iront, de préférence, en Californie et à Hawaï, ensuite seulement en Europe.

«L'hiver, la Suisse reste difficile à vendre, admet Andreas Wieland, les Japonais pensent, a tort, qu'à part le ski, il n'y rien à faire. Nous essayons de les persuader du contraire. Que les Suisses ont d'autres loisirs que le ski».

Un million de nuitées japonaises en Suisse vaut son pesant d'or pour l'hôtellerie et le tourisme helvétique. Car si les Japonais ne restent pas plus de deux à trois jours dans le pays de Heidi, ils y dépensent deux à trois fois plus que la moyenne des touristes européens et américains.

Le reste de l'Asie apprécie aussi de plus en plus la Suisse. Les Coréens du Sud et les Malais sont les plus enthousiastes, suivis des Thaïs.

Les Chinois restent rares car leur gouvernement ne tolère encore leurs voyages à l'étranger que pour affaires. Les nuitées asiatiques (en dehors du Japon) en Suisse ne sont pas moins estimées à 700 000 pour l'année 2000.

Georges Baumgartner, Tokyo

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×