Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

50 millions de dollars bloqués à Zurich

L'argent de Vladimir Montesinos est bloqué en Suisse.

(Keystone)

Vladimiro Montesinos - l'ex-chef des services de renseignement péruviens et ancien bras droit du président Fujimori - possède plusieurs comptes dans des banques suisses. Accusé de corruption électorale, il est aussi soupçonné de blanchiment.

Selon le ministre péruvien de la justice, un procureur a été désigné pour défendre l'Etat dans cette affaire. Vladimiro Montesinos dispose de trois comptes en Suisse qui «pourraient avoir servi à laver de l'argent sale». Les autorités péruviennes ont l'intention de demander la levée du secret bancaire.

C'est l'ambassade de Suisse à Lima qui a informé le gouvernement «de l'existence de ces trois comptes bancaires contenant plus de 48 millions de dollars». Des comptes dont les autorités péruviennes n'avaient, paraît-il, jamais entendu parler avant d'être informées par les Suisses.

Le Département fédéral de justice et police (DFJP) confirme que les autorités judiciaires zurichoises ont fait bloquer 50 millions de dollars. Une somme qui se trouve dans trois banques des bords de la Limmat et qui appartient bel et bien à l'ex-chef des services secrets péruviens Vladimiro Montesinos.

Les comptes ont été bloqués dans le cadre d'une enquête pénale ouverte le 5 octobre pour blanchiment d'argent, précise le DFJP. Qui a invité les autorités péruviennes à lui présenter une demande d'entraide judiciaire afin d'obtenir
des précisions sur les sommes bloquées.

Le Bureau de communication en matière de blanchiment de l'Office fédéral de la police a, quant à lui, demandé aux banques susceptibles de disposer des fonds appartenant à Vladimiro Montesinos de l'en informer.

Cette affaire a provoqué une crise politique au Pérou. C'est, en effet, à la suite de la divulgation d'une cassette vidéo montrant l'ex-chef des services secrets péruviens en train de tenter de corrompre un membre du Congrès, qu'Alberto Fujimori avait annoncé des élections anticipées et son retrait du pouvoir l'an prochain.

Quant à Vladimiro Montesinos, il s'est enfui à l'étranger. Depuis, on a perdu sa trace.

swissinfo avec les agences

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×