Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

60 ans au service de la culture et de l'éducation

En 1988, la Suisse finance le projet destiné à sauvegarder la vieille ville de Sanaa, au Yémen.

(Keystone)

A l'occasion du 60e anniversaire de l'UNESCO, retour sur quelques dates clés de l'histoire des relations entre la Suisse et l'organisation.

Ambassadeur suisse auprès de l'UNESCO, Ernst Iten se souvient notamment du sauvetage in extremis du temple d'Abou Simbel ou du rôle de la Suisse dans l'évolution du système scolaire.

Le 16 novembre 1945, les représentants de 37 pays signent l'Acte constitutif de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), à Londres. Leur objectif: contribuer au maintien de la paix.

La Suisse, qui ne devient formellement membre de l'UNESCO qu'en 1949, est déjà présente aux côtés de l'organisation à sa naissance.

Lors de la séance constitutive, elle avait délégué deux observateurs: le pédagogue Jean Piaget, qui deviendra peu après le premier président de la commission nationale suisse de l'UNESCO, et le professeur Jean Weigle de l'Université de Genève.

L'école obligatoire et universelle

La même année, l'UNESCO recommande aux Etats membres de rendre l'école primaire obligatoire et universelle. «L'éducation a toujours été l'un des piliers, si ce n'est le principal pilier, de l'organisation», observe Ernst Iten, délégué permanent de la Suisse auprès de l'UNESCO.

D'ailleurs, l'UNESCO a récemment défini l'éducation comme étant la priorité des priorités. Et le défi est de taille: «Il s'agit d'atteindre les objectifs du millénaire, soit défendre l'égalité des sexes et éradiquer l'analphabétisme», précise l'ambassadeur suisse.

La Suisse partage depuis toujours cette volonté d'offrir une éducation de qualité au plus grand nombre avec l'UNESCO. En 1957, la commission nationale appelle les cantons à comparer leurs programmes scolaires. «Un acte pionnier, selon Ernst Iten, puisqu'on continue aujourd'hui à comparer les systèmes scolaires dans le but de les améliorer.»

Le sauvetage d'Abou Simbel

Autre date importante dans l'histoire de l'UNESCO: 1960. Cette année-là, elle lance la Campagne de Nubie, en Égypte, pour déplacer le Grand Temple d'Abou Simbel et éviter son inondation par le Nil lors de la construction du barrage d'Assouan.

«Le programme faisait la une de tous les journaux. C'était sans doute la première fois que le public voyait le résultat concret et efficace du travail de l'UNESCO», se souvient Ernst Iten, qui rappelle au passage que le temple avait été découvert au 19e siècle par l'aventurier bâlois Johann Ludwig Burckhardt.

La protection du patrimoine a toujours été et reste l'une des tâches essentielles – et probablement la plus visible - de l'UNESCO. En 1988, la Suisse participera à cet effort de préservation en finançant le projet destiné à sauvegarder la vieille ville de Sanaa, au Yémen.

En Suisse, six sites sont également inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO: le couvent de Saint-Gall, le couvent de Mustair dans les Grisons, la vieille ville de Berne, les châteaux de Bellinzone, le glacier de l'Aletsch, et le Monte San-Giorgio au Tessin.

«Une auberge espagnole»

«Au sein d'une organisation internationale, on reçoit ce qu'on donne, observe en conclusion Ernst Iten. C'est de cet échange et de ces relations mutuelles que naît toute la richesse de la collaboration. On fonctionne un peu comme une auberge espagnole...»

Et s'il reste une dernière date à retenir dans la longue histoire de la collaboration entre la Suisse et l'UNESCO, c'est peut-être demain ou après-demain.

Quelques heures après l'interview, Ernst Iten avait d'ailleurs rendez-vous avec le responsable culturel de l'UNESCO pour évoquer un nouveau projet de fouilles à Gaza, mené par le Musée d'art et d'histoire de Genève, et parrainé par l'organisation...

swissinfo, Alexandra Richard

Faits

Créée en 1945, l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) est aujourd'hui composée de 191 Etats membres.
L'UNESCO déploie son action dans les domaines de l'éducation, des sciences exactes et naturelles, des sciences sociales et humaines, de la culture, de la communication et de l'information.

Fin de l'infobox

En bref

- 1945: Le 16 novembre, les représentants de 37 pays signent l'Acte constitutif de l'UNESCO, à Londres.

- 1948: La Suisse adhère à l'UNESCO.

- 1956: L'Afrique du Sud se retire de l'UNESCO en se plaignant que certaines publications «interfèrent» dans les «problèmes raciaux» du pays. Elle reviendra en 1994, sous la présidence de Nelson Mandela.

- 1960 : Lancement de la Campagne de Nubie en Égypte pour déplacer le Grand Temple d'Abou Simbel et éviter son inondation par le Nil lors de la construction du barrage d'Assouan.

- 1972 : Adoption de la Convention sur la Protection du Patrimoine culturel et naturel mondial. Les premiers sites sont inscrits sur la Liste du patrimoine mondial en 1978.

- 2001 : Adoption de la Déclaration universelle sur la Diversité culturelle.

- 2005: L'UNESCO fête ses soixante ans le 16 novembre

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.