Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

99 Sud-Africains ont fait un safari… en Suisse

Deux des 99 jeunes Sud africains qui ont découvert la Suisse

(swissinfo.ch)

Dans le cadre des manifestations organisées en Suisse pour célébrer le 10e anniversaire de la démocratie multiraciale en Afrique du Sud, 99 jeunes Sud-Africains «engagés» ont passé une semaine dans la Confédération.

A leur retour, ils ont fait part de leurs souvenirs et de leurs impressions à swissinfo.

«Je retiendrai surtout la journée passée dans une famille suisse: c’était extraordinaire de pouvoir discuter avec des Blancs! En Afrique du Sud, malgré la fin de l’apartheid, on ne se parle pas. Ce voyage m’a donné envie de développer des projets pour améliorer l’intégration raciale», confie Sono Mofokeng.

Ce jeune avocat de la province du Free State est l’un des 99 Sud-Africains invités en Suisse du 10 au 19 mars. Le projet «Safari en Suisse» s’inscrit dans les manifestations organisées par l’ambassade sud-africaine à Berne à l’occasion 10e anniversaire, le 27 avril, de la démocratie en Afrique du sud.

Le coût élevé du voyage (400’000 francs suisses) a été financé par le Crédit suisse et l’association «Présence suisse», qui entend améliorer l’image helvétique à l’étranger.

Des ambassadeurs engagés

Les 99 participants, issus de diverses professions, ont été choisis pour leur rôle comme «agents de changement» dans le cadre de projets de développement de leur communauté. Pour tous, il s’agissait d’un premier séjour à l’étranger.

Sur place, ils ont été répartis entre 9 régions de la Confédération. Les «ambassadeurs» sud-africains ont été très impressionnés par la technologie suisse, illustrée notamment par la visite d’une centrale produisant de l’électricité à partir de déchets. L’efficacité des transports publics, la sûreté des routes et bien sûr …la propreté du pays les ont aussi marqués.

«Les gens sont très motivés, à l’école et au travail», a retenu Robert Mathebula, un leader du «Congrès des étudiants sud-africains». «Tout jeune, on leur enseigne à respecter les valeurs de la vie en société», renchérit Sehurutshe Kgomongwe, un autre leader étudiant.

«Les jeunes disposent de centres de loisirs fabuleux, alors que, chez nous, ils traînent dans les bars», déplore Monica Kabelo, de la police sud-africaine.

Seul bémol: les échanges ont été parfois limités par la «froideur» des Suisses et, dans les régions rurales, par leur méconnaissance de l’anglais. Cela n’a pas empêché de nombreux contacts fructueux et des moments de réjouissance, notamment quand la délégation sud-africaine s’est initiée au ski.

swissinfo, Valérie Hirsch

En bref

- La campagne «La Suisse fête les 10 ans de la nouvelle Afrique du Sud» a été orchestrée par l'Ambassade sud-africaine à Berne en collaboration avec des partenaires suisses.

- Son but est de célébrer les 10 ans de liberté et de démocratie de l'Afrique du Sud. Le régime de l'apartheid est tombé le 27 avril 1994, jour de l'élection de Nelson Mandela, premier président noir du pays.

- Outre le «Safari en Suisse», d'autres manifestations sont prévues, dont une exposition dans la Tour des prisons (Käfigturm) de Berne intitulée «De l'apartheid à la Nouvelle Afrique du Sud», du 29 avril au 3 juillet. Le thème des relations de la Suisse avec le régime de l'apartheid y sera abordé.

- Une autre exposition décrivant la lutte contre l'apartheid se tiendra du 17 mars au 19 avril dans les bâtiments de l'ONU à Genève.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×