Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

A Genève, du ballon au Salon

Un ballon pour décorer le cliché de la Rade...

(swissinfo.ch)

Le Salon du Livre et l'Euro 08 font-ils bon ménage? Promenade curieuse dans les travées du 22ème édition du Salon du Livre qui se tient à Genève, par ailleurs ville-hôte du très prochain Eurofoot.

Si le Jet d'eau est actuellement escorté d'un gigantesque ballon de foot (au-dessus quand il n'y a pas de vent, à côté lorsqu'il y en a... là, il y en avait!), la gare ferroviaire de Genève-aéroport reste étonnement sobre en matière de décorum footballistique.

A peine un ou l'autre drapeaux suspendus, et quelques gros autocollants apposés au sol, genre paillassons décoratifs, qui disent bienvenue à l'Europe. Ah oui... j'allais oublier cette succursale d'un grand magasin qui, sur l'un de ses présentoirs, propose moult T-shirts rouge à croix blanche tendance «Hop Suisse»!

Qu'en est-il au Salon du Livre, qui conjugue annuellement librairie géante et vaste fous-y-tout ludico-culturel? Au premier abord... R.A.S. Il faut consciencieusement pénétrer rues et allées pour découvrir, de-ci de-là, l'Euro qui pointe le bout de son nez.

Pour ou contre?

Première escale... un gros diffuseur, qui a décidé de présenter un coin foot, avec mini-cage et ballons décoratifs. Et deux zones distinctes: «J'aime le foot», avec des livres supposés s'adresser aux aficionados et «J'aime pas le foot», avec quelques ouvrages qui n'ont évidemment rien à voir avec le ballon rond.

Etonnant néanmoins: dans la zone «J'aime le foot», on tombe sur le livre «Onze nouvelles à lire seule les soirs de match de foot... » d'un auteur qui répond au très symbolique pseudo d'Emmanuelle Poinger. Soit un recueil de textes érotiques destiné aux femmes abandonnées par leurs hommes soudain plus passionnés par «onze poilus dégoulinant de testostérone» que par les galipettes conjugales. Les diffuseurs devraient apprendre à lire ce qu'ils diffusent.

Bref. Continuons notre route. Chez Dargaud, qui n'est plus représenté que par une officine alors que son vaste stand était un lieu incontournable du Salon jusqu'à l'année dernière, vous pouvez demander une dédicace à Bertschy. Le bédéiste romand publie «Swisstoon Euro 2008», recueil de gags en un strip, rigolos quoique inégaux, qui évoquent Köbi, sa bande, leurs espoirs et la dure réalité.

Non loin de là, le dessinateur de presse Barrigue, qui vient de divorcer du quotidien Le Matin, propose un autre regard sarcastico-footballistique à travers «Heureux foot», un best of de ses dessins consacrés au ballon rond. Des dessins publiés depuis l'Euro 2004 jusqu'à aujourd'hui. Avec quelques inédits en prime.

«Moi j'aime bien le sport en général constate Barrigue. Pour le sport, mais aussi pour sa dimension de reflet de la société. Si on pense au Paris Saint-Germain et à la fameuse banderole à propos des Chtis... Cela montre comment le sport – le foot en particulier – a été pris en otage par le fascisme et le populisme; ça, il ne faut pas l'oublier».

Dieux, démons et helvétisme

La dimension sociale du football, c'est aussi à elle que s'est intéressé Denis Müller dans son ouvrage «Le football, ses dieux et ses démons». Avec un zeste de métaphysique en plus: le théologien – et néanmoins fan de foot - est publié par «Labor et Fides», une maison d'édition protestante. Le dieu football sous la plume d'un spécialiste du «Très Haut»?

«Un des meilleurs livres sur le football, 'Le match de football', a été écrit par le sociologue Christan Bromberger, explique Denis Müller. Comme ethnologue et anthropologue, il montre les côtés sportifs, mais aussi quasi religieux des fanatiques. J'ai utilisé ces éléments, car les sociologues nous donnent d'excellents outils, mais dans mon approche d'éthicien et de théologien, j'ai la prétention de dire qu'ils ne vont pas assez loin, qu'ils ne critiquent pas assez les représentations religieuses qu'il y a dans le football.

Euh... les sociologues n'ont peut-être pas tout à fait les mêmes motivations que les théologiens, non?

Autre stand, autre préoccupation. La Bibliothèque nationale suisse, sur un stand rouge et blanc que ne renierait pas un vrai fan de l'équipe suisse, se penche quant à elle sur l'année 1924, celle où la Suisse fut déclarée championne d'Europe... sans avoir jamais réellement obtenu ce titre.

La Suisse fut en effet simplement la meilleure équipe européenne aux Jeux Olympiques de Paris, ne s'inclinant que contre l'Uruguay en finale du tournoi! Mais il n'en fallait pas plus pour titiller la curiosité et l'âme patriotique de la culture officielle helvétique, qui a décidé d'en faire son thème numéro 1 en marge de l'Euro 08.

Au meurtre!

La promenade continue. Nous voici aux Editions Slatkine, où l'on peut découvrir un ouvrage à couverture vert gazon qui nous hurle «Maudit foot!» En quatrième de couverture, on y apprend que, quelques semaines avant l'Euro 08, on a trouvé un cadavre dans le Stade de Genève. Une découverte qui n'a fait qu'anticiper quelques étranges meurtres...

Aïe. Et nous autres, journalistes, qui l'ignorions. Il faudra que nous en parlions avec Corinne Jaquet, l'auteur de ce livre inquiétant. Mais que fait la sécurité? Et l'UEFA?

Bref. Nous reviendrons sur ce «Maudit foot!», ainsi que sur la plupart des sujets évoqués dans cet article. C'est comme ça, un Salon du Livre.... On s'y promène, on feuillette, on boit un café, on bavarde, on grappille... c'est ensuite qu'on approfondit!

Dieu et le foot, l'humour et le ballon, la Bibliothèque nationale et 1924, les cadavres du Stade de Genève... bientôt sur swissinfo, OK? Dans l'immédiat, j'adorerais avoir cinq minutes pour feuilleter un bouquin qui parlerait d'autre chose.

swissinfo, Bernard Léchot

Infos pratiques

En marge du Salon international du livre et de la presse de Genève se tiennent également le Salon africain, le Salon de l'Etudiant et Europ'Art.

Hôtes d'honneur: l'Egypte, la vallée d'Aoste et le canton de Saint Gall.

Grande Exposition: Les Trésors des Pharaons

A découvrir jusqu'au dimanche 4 mai.

Heures d'ouverture: tous les jours de 9h30 à 19h00 (sauf vendredi: nocturne jusqu'à 21h30).

Fin de l'infobox

Euro 2008

L'Euro 2008 se déroulera du 7 au 29 juin 2008.

Pays organisateurs, la Suisse et l'Autriche sont automatiquement qualifiés.

31 matches seront joués dans quatre villes suisses (Bâle, Berne, Genève et Zurich) et quatre villes autrichiennes (Innsbruck, Klagenfurt, Salzbourg et Vienne).

La finale aura lieu le 29 juin à Vienne. L'équipe suisse disputera ses matches de qualification à Bâle.

Le budget de la manifestation pour la Suisse sont estimés à 182,1 millions de francs. La Confédération prend en charge 82,78 millions de francs.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×