Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

A Genève, un concert unique contre la malaria

Youssou N'Dour, la voix et l'énergie au service de l'humanitaire.

(United Against Malaria)

Dans le cadre du 60e anniversaire des Nations unies, Youssou N'Dour a réuni une foule d'artistes pour un concert contre le paludisme, samedi à Genève.

Une affiche impressionnante - Peter Gabriel, Gilberto Gil, Neneh Cherry, Stephan Eicher, Tiken Jah Fakoly, etc. - pour lutter contre un fléau peu médiatisé qui tue 3000 enfants chaque jour en Afrique.

Le paludisme fait plus d'un million de victimes chaque année à travers le monde. En Afrique, il tue un enfant toutes les 30 secondes. Cette maladie parasitaire, transmise par la piqûre de moustiques infectés, est aujourd'hui la principale cause de mortalité chez les jeunes africains.

Youssou N'Dour prend conscience de l'ampleur du fléau en 2003. «Quand j'ai découvert le nombre de femmes et d'enfants qui en meurent tous les jours, je me suis dit qu'il fallait une révolution», expliquait-il lors de la présentation à la presse du concert United Against Malaria.

Maladie méconnue

Lorsqu'on lui a proposé de participer aux célébrations marquant l'anniversaire de l'ONU, le musicien sénégalais, déjà ambassadeur de bonne volonté de l'UNICEF, a donc choisi d'attirer l'attention sur le paludisme.

Parce que la maladie fait des ravages, mais aussi parce qu'elle est moins médiatisée que le sida, par exemple. Et souvent sous-estimée. «En Afrique, j'entends encore des gens dire: 'J'ai juste un petit palu, je vais rester chez moi ce soir'. Ils ne réalisent pas qu'ils peuvent mourir dans la nuit», constate Youssou N'Dour.

Engagé dans l'humanitaire depuis plus de vingt ans, le chanteur demande aujourd'hui aux gouvernements, aux organismes paraétatiques et à l'industrie pharmaceutique de faire plus pour lutter contre le paludisme.

Il rappelle toutefois qu'il n'est pas un homme politique. Et les musiciens ne peuvent pas se substituer aux Etats, selon lui. Mais ils peuvent se mobiliser et sensibiliser la population. «La musique offre une force réelle pour convaincre les gens».

Affiche extraordinaire

Samedi, le chanteur africain et ses «amis» uniront donc leurs forces pour un concert unique, à l'Arena de Genève: Youssou N'Dour & Friends, United Against Malaria, qui donnera le coup d'envoi d'une grande campagne de lutte contre le paludisme.

A l'affiche (et quelle affiche!): Youssou N'Dour, Peter Gabriel, Neneh Cherry, Gilberto Gil, Tiken Jah Fakoly, Anggun, Kassav, Rokia Traoré, Patti Austin, Manu Katché, David Rhodes, Amadou & Mariam, Axelle Red,...

Le musicien suisse Stephan Eicher a lui aussi répondu à l'appel, «par respect envers Youssou N'Dour» et parce qu'il a perdu des amis, décédés du paludisme, confiait-il il y a quelques jours à l'hebdomadaire Le Matin Dimanche.

Trois milliards suffiraient

Les recettes de ce concert seront versées pour combattre la malaria. Parce que le fléau peut être vaincu, assure le Partenariat Faire reculer le paludisme (RBM). Avec relativement peu de moyens, à savoir trois milliards de dollars par année, il serait possible de couvrir la prévention et les besoins en médicaments.

Aujourd'hui, un médicament à base d'un dérivé de l'armoise permet de traiter la maladie. Il est notamment produit par Novartis. Mais la firme pharmaceutique bâloise est accusée par Médecins sans frontières de ne pas respecter ses engagements, à savoir produire le médicament à prix coûtant pour l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

A travers le concert de samedi à Genève, Youssou N'Dour et ses Friends veulent aussi inviter les gouvernements à s'investir davantage pour lutter contre le paludisme et appeler l'industrie pharmaceutique à baisser le prix des médicaments antipaludiques.

swissinfo, Alexandra Richard et les agences

Faits

Youssou N'Dour & Friends, United Against Malaria: samedi 8 octobre, à l'Arena de Genève
Le concert est organisé par l'ONU et la Fondation pour Genève
Il est soutenu financièrement par la Banque Pictet, à Genève, le Partenariat Faire reculer le paludisme (RBM), le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, ainsi que l'Union européenne de radio-télévision
Le concert sera retransmis en direct à la radio par Couleur 3 et en différé par la Télévision suisse romande (22 octobre)

Fin de l'infobox

En bref

- Le paludisme fait chaque année plus d'un million de victimes, principalement chez les enfants de moins de cinq ans.

- En Afrique, le paludisme tue un enfant toutes les 30 secondes. Il est la principale cause de mortalité chez les jeunes enfants.

- Aujourd'hui, le fléau menace plus de 40% de la population mondiale. Il pose un grave problème dans plus de la moitié des pays du monde.

- Trois milliards de dollars par année permettraient de couvrir la prévention et les besoins en médicaments.

(source: RBM)

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.