Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

A la recherche d’investisseurs

Le temps presse pour Grasshopper: la saison actuelle est la dernière où les déficits seront comblés par ses principaux actionnaires.

Les dirigeants tentent de dénicher de nouveaux investisseurs pour assurer un budget annuel de 15 millions de francs.

La mue de Grasshopper n’est pas encore terminée. La saison 2003/2004 est la dernière où les financiers Rainer E. Gut et Fritz Gerber combleront les dettes qui ne manqueront pas, comme chaque année, au moment du bilan financier.

Les chiffres pourraient atteindre les 10 millions de francs, si on s’en tient au passé récent. Ce qui porterait à environ 60 millions la somme que les deux donateurs auront au total dépensé depuis qu’ils dirigent le club zurichois.

Rien de bien neuf à cela puisque au moment du rachat de Grasshopper en 1999 pour en devenir les principaux actionnaires, Rainer Gut (président honorifique du Credit Suisse Group) et Fritz Gerber (Roche) avaient dû faire face à 15 millions de francs de dettes.

Trouver des investisseurs

Désormais, la mission du président Thomas Gulich, directeur du département leasing du Credit Suisse, consiste à dénicher des investisseurs susceptibles de permettre à Grasshopper de maintenir un budget annuel minimal de 15 millions de francs (il était encore de 20 millions en 2002).

«Les déficits annuels, entre 5 et 7 millions, devraient être couverts par le soutien des sponsors», précise Thomas Gulich.

Pour l’instant, aucun nom d’investisseur ou d’entreprise n’a été divulgué. Sans que les dirigeants ne s’inquiètent outre mesure. Après tout, au contraire d’autres clubs de Suisse, Grasshopper a toujours bénéficié de l’appui d’un groupe puissant de donateurs.

Personne n’a oublié le fameux «Donnerstag-Club», principal groupe de soutien d’alors, où Werner Spross comblait les déficits jusqu’à l’arrivée de MM. Gut et Gerber.

swissinfo/Jonathan Hirsch

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.